Le plaisir de lire
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gudule - La petite fille aux araignées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
Adoré
100%
 100% [ 2 ]
Bien aimé
0%
 0% [ 0 ]
Sans plus
0%
 0% [ 0 ]
Détesté
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Cricribib
Admin
avatar

Messages : 5018
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 38
Localisation : Belgique Seneffe

MessageSujet: Gudule - La petite fille aux araignées   Lun 31 Mar - 8:56

Fiche de lecture
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Année d’édition: 2008
Editions : Bragelonne
Nombres de pages: 167 pages

Prix – Amazon: ? €
Format poche

Quatrième de couverture :

Miquette refuse de communiquer avec autrui, mais elle parle dans sa tête, se raconte... Elle reconte pourquoi elle élève des araignées, les nourrit de mouches qu'elle attrape en compagnie de Gogol, son « pote » mongolien, à l'hôpital où elle a fini par échouer... Elle raconte comment, un jour, sa mère a commencé à vieillir à toute allure pendant que sa tante rajeunissait. Elle raconte comment la première se retrouve finalement dans la tombe où devrait reposer la seconde... Comment son chien Titus, qu'on lui a enlevé, avait compris bien des choses, tout chien qu'il est... Elle nous confie le secret du contenu de cette poupée dont elle ne s'est jamais séparée... L'histoire de Miquette n'est-elle que la fabulation d'une petite fille traumatisée, ou a-t-elle pénétré dans un territoire où la magie vaudou se moque bien de la psychanalyse ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aufildespagesdenath.blogspot.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gudule - La petite fille aux araignées   Lun 31 Mar - 13:04

Mon avis :

À la mort de sa grande tante, de sa mère et de son chien, Miquette est envoyée dans une institution et décide de se réfugier dans le mutisme le plus complet qu’il soit. En effet, Miquette a vu l’horreur, a tenté d’y remédier, mais n’y est pas parvenue. Alors maintenant, elle élève des araignées dans cet endroit bizarre, où un psy lui pose sans cesse des questions qui restent sans réponses, et où elle passe son temps avec Gogol, son meilleur ami « mongolien », qui séjourne lui aussi à l’institut. Et croyez-moi, l’histoire que Miquette va nous livrer dans ce court roman a de quoi vous donner la chair de poule, et vous faire pousser des « beurk » ou des « quelle horreur ! ». Alors, souhaitez-vous découvrir ce qui est advenu à cette petite fille ?

L’intrigue est rondement menée d’une main de maître : Gudule. En effet, dans La Petite Fille aux araignées, cette auteure parvient à capter immédiatement l’attention du lecteur, qui est à la fois curieux, mais aussi rempli d’empathie pour Miquette. Après tout, qu’a-t-elle fait pour mériter tout ça ? Elle avait une vie sympa avec sa maman, et sa grande tante un peu casse-pieds, mais pas méchante, jusqu’au jour où cette dernière a fait la connaissance d’un acuponcteur qui a trouvé une solution pour lui rendre sa jeunesse : en prenant celle de la mère de Miquette, qui va alors vieillir séance après séance. Grâce à un de ses manuels, Miquette décide de faire un élevage d’araignées pour préparer un onguent capable de rajeunir sa mère. Oui, mais, et s’il était trop tard ? Et si un drame sans précédent se produisait ?

On ne lit pas ce livre, on le dévore. Bien sûr, j’ai été quelque peu rebutée par certains passages un peu glauques, mais ça fait vraiment le charme de cette histoire incroyable, qui m’a captivée de la première à la dernière page. J’avais beaucoup aimé La Baby-sitter, et cette seconde lecture de Gudule a réussi à me plaire tout autant. Moi qui ne suis pourtant pas une amatrice de roman d’horreur, celui-ci est si bien ficelé qu’on ne peut que l’apprécier.

Cependant, cet ouvrage souffre d’un gros défaut à mon sens : sa fin. Je ne l’ai pas vu venir, tant et si bien que j’imaginais qu’il y allait y avoir un autre chapitre de conclusion, car là, je m’attendais très sincèrement à ce qu’il y ait autre chose. On a un peu l’impression que cela se finit en jus de boudin, et que l’on a très sincèrement un goût d’inachevé. Il manque sincèrement quelque chose, car on finit par se demander ce qu’il s’est réellement passé au fil de ces pages. A-t-on été face à une histoire réelle et terriblement horrible et fantastique, ou somme-nous en présence des divagations d’une enfant ? Pour ma part, je n’ai toujours pas réussi répondre à cette interrogation.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine

avatar

Messages : 1741
Date d'inscription : 03/02/2013
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Gudule - La petite fille aux araignées   Dim 26 Avr - 17:04

Miquette ne parle plus. Mais elle pense beaucoup. Elle pense notamment aux manières d’éviter le docteur QuiQueQuoi et ses questions stupides, ses raccourcis absurdes à propos de sa mère. Celui qu’elle préfère, c’est Gogol, son ami “mongolien”, parce que lui, il ne parle pas non plus. Depuis peu, on la laisse enfin élever tranquillement ses araignées, qu’elle nourrit de mouches. Parce que contrairement aux apparences, Miquette n’est pas folle. Non, pas du tout. Elle a un projet bien précis. Un projet qui a pris naissance le jour où sa mère a commencé à voir ce médecin acupuncteur, conseillé par sa tante. Sa tante qui n’a cessé de se plaindre qu’elle était bien trop âgée par rapport à ce charmant médecin qu’elle convoite. Alors que sa mère, si jeune et si pleine de vie, ne cesse de dépérir depuis que ce médecin soigne ses insomnies.

Ah Gudule! Jamais une déception! Connue pour ses oeuvres de littérature jeunesse, cette auteure me surprend encore et toujours par sa virtuosité dans l’horreur. Parce que c’est face à cela que l’on est: un roman d’horreur. L’élevage minutieux d’araignée, tout dérangeant qu’il est, le devient d’autant plus lorsqu’il prend tout son sens à la fin. Il faut dire que Gudule maîtrise l’inquiétante étrangeté, ce fantastique pur et dur où l’affirmation du surnaturel n’est jamais claire, où tout pourrait être l’effet de notre interprétation. Après tout, peut-être est-ce juste une coincidence si la mère de Miquette semble s’affaiblir et vieillir trop vite pile au moment où sa tante semble rajeunir de jours en jours devant ce nouvel amour qu’est le docteur. J’adore ce genre d’histoire qui ne cèdent pas à la facilité du surnaturel et qui maintient cette délicieuse ambigüité. Et lorsque celle-ci cède le pas à l’horreur pure, lorsque le sanglant intervient dans tout ce qu’il a de plus repoussant, on comprend qu’on n’est pas du tout dans une histoire de petite fille.
Le point de vue interne de cette petite fille est d’ailleurs particulièrement habile. Dans un raisonnement très construit, très réfléchi, elle analyse l’institut psychiatrique (puisque c’en est bien un) dans lequel elle se trouve, où tous ceux qui l’entourent, des sommités sûrement, ne comprennent absolument rien à ce qui se passe. Tout le paradoxe est là: les médecins sont à côté de la plaque, là où Gogol et le chien perçoivent bien mieux la réelle teneur de la situation. Dans ce retournement carnavalesque, Miquette, malgré son silence, fait preuve d’une détermination à toute épreuve: elle croit dur comme fer à son projet puéril, un plan tangible qui lui permettra de rétablir la vérité et où les araignées sont essentielles. Qui de mieux qu’un enfant pour croire à l’impossible? Et de là, Gudule déconstruit les mythes enfantins, tourne en glauque, en terreur, toute l’innocence et la foi enfantine, et là est peut-être sa plus grande qualité, que j’avais déjà apprécié dans La Baby-sitter.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mabouquinerie.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gudule - La petite fille aux araignées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gudule - La petite fille aux araignées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Policier - Thriller - Horreur :: Horreur-
Sauter vers: