Le plaisir de lire
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nothomb, Amélie - Barbe bleue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
Adoré
0%
 0% [ 0 ]
Bien aimé
0%
 0% [ 0 ]
Sans plus
100%
 100% [ 1 ]
Détesté
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Cordelia
Admin
avatar

Messages : 8047
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 43
Localisation : Liège

MessageSujet: Nothomb, Amélie - Barbe bleue   Ven 16 Jan - 9:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Année d’éditions: 2014
Editions : Le livre de poche
Nombres de pages: 128

Prix – Amazon:
Grand format : 16,50 €
Format poche : 5,10 €
Numérique : 5,99 €
Audio : 17,30 €

Quatrième de couverture :
Charles Perrault n’a rien compris à Barbe-Bleue : ce n’est pas un personnage complètement abject,
il a le droit de protéger son jardin secret. C’est la morale du 21e roman d’Amélie Nothomb. Le Figaro.

Barbe bleue, ce conte de Perrault revisité par une impertinente adepte des rapprochements saugrenus
et des dialogues coupants… Le Point.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aufildespagesdenath.blogspot.be
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nothomb, Amélie - Barbe bleue   Dim 18 Jan - 19:16

Mon avis :

Saturnine, une jeune femme belge, est désespérément à la recherche d’un logement à Paris. Malheureusement, dans la capitale, les loyers sont pour le moins exagérés, tous plus chers les uns que les autres, le tout pour des pièces vraiment petites. Un jour, en lisant le journal, elle tombe sur une petite annonce dans laquelle Don Elemirio recherche une colocataire, la chambre proposée étant relativement spacieuse, et le loyer très raisonnable étant donné la situation de l’appartement. Mais lorsqu’elle va rencontrer son futur propriétaire et colocataire, elle apprend que les huit précédentes colocataires de Don Elemirio – huit femmes — ont disparu. Que s’est-il passé ? Comme vous vous en doutez, tout ceci sera pour Amélie Nothomb l’occasion de revisiter le célèbre conte de Charles Perrault, le transposant à notre époque, tout en y mettant la touche de fantasque si chère à la jeune Belge.

Je ne sais pas vraiment par où commencer mon billet sur cette lecture. J’en ressors un peu mitigée, même un poil déçue. Commençons par le plus gros reproche que je pourrais faire à ce livre : malgré le peu de pages de ce roman (à peine plus de 120 dans la version parue au Livre de poche), on s’ennuie, on a l’impression que le récit traîne en longueur et qu’il aurait pu se passer la même chose en très peu de pages. De nombreuses discussions, une impression de tourner en rond… Bref, je dois reconnaître que j’ai eu un peu de mal à venir à bout de ce roman et que je ne ressentais pas l’envie de reprendre ma lecture pour avoir le fin mot de l’histoire. Je l’ai finalement lu avec un certain détachement.

L’intrigue ressemble en de nombreux points au conte de Perrault, mais c’est plutôt logique et on s’y attend. La pièce interdite est le lieu où Don Elemirio développe ses photos. Ce propriétaire semble relativement imbu de lui même. Il prend plus ou moins tout de haut, a réponse à tout, et je n’ai vraiment pas aimé ce Barbe bleue des temps modernes, qui m’a plus d’une fois fait froid dans le dos. Saturnine, qui est relativement indépendante et plutôt sûre d’elle, va tout d’abord le repousser très franchement, puis va être titillée par la curiosité et vouloir en avoir davantage sur cet étrange personnage… Par ailleurs, Don Elemirio va tout faire pour la séduire, et il ne lésinera pas sur les moyens.

Barbe bleue est un roman avec de l’or et du champagne. Mais c’est surtout un roman dont la lecture m’a ennuyée ; à mon sens, ce n’est pas le meilleur cru d’Amélie. Finalement, j’ai l’impression que les deux principaux protagonistes ont beaucoup blablaté pour pas grand-chose. Quant à la fin, elle est loin d’être aussi extraordinaire que ce que l’on aurait pu imaginer de la part d’Amélie Nothomb. J’avais espéré quelque chose de plus étonnant, qui m’aurait prise de cours…
Revenir en haut Aller en bas
 
Nothomb, Amélie - Barbe bleue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Littérature :: Contemporaine-
Sauter vers: