Le plaisir de lire
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cortes, Cécile G. - Dans les pas de Romane, livre 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
Coup de coeur
100%
 100% [ 1 ]
Adoré
0%
 0% [ 0 ]
Bien aimé
0%
 0% [ 0 ]
Sans plus
0%
 0% [ 0 ]
Détesté
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Cordelia
Admin
avatar

Messages : 8187
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 44
Localisation : Liège

MessageSujet: Cortes, Cécile G. - Dans les pas de Romane, livre 2   Dim 8 Mar - 19:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Année d’éditions: 2013
Nombres de pages: 441

Prix – Amazon:
Format numérique : 5,00 €

Quatrième de couverture :
Elle vous plait la p’tite nouvelle, avec son air exotique ? Bah, vous y fiez pas, Romane est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Ah ça non ! Ça fait pas longtemps qu’elle est arrivée dans la capitale, mais elle sait ce qu’elle veut. De moi à vous, j’pensais au départ qu’elle était comme toutes ces filles de la campagne, qu’arrivent à Aleenor pour trouver un bon parti, et j’me suis trompé.
J’vous déconseille, en tout cas, de lui chercher des noises. Elle traîne avec des gardes royaux. Oui, pas moins qu’ça. J’l’ai vu d’mes yeux vu, l’autre jour. Elle était juchée sur un cheval. Mazette, un canasson comme ça, y a qu’les bourgeois qui peuvent s’en payer. On aurait cru une autre personne. J’me d’mande vraiment pourquoi elle travaille dans ce troquet.
Puis… Y a le gars Jean qu’elle intrigue, j’crois qu’il en pince un peu pour elle. Il a cherché à la suivre l’autre fois. Le bouffon. Il prétend qu’il était derrière elle puis qu’il l’a perdue à un coin de rue. Elle était là, puis l’instant d’après, elle y était plus. Comme par enchantement. Je lui ai conseillé d’arrêter de boire, à l’ami Jean. Elle est mignonne la nouvelle, mais faudrait pas croire qu’elle peut s’évaporer, n’est-ce pas ?
N’est-ce pas ?


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aufildespagesdenath.blogspot.be
Mélusine

avatar

Messages : 1758
Date d'inscription : 03/02/2013
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Cortes, Cécile G. - Dans les pas de Romane, livre 2   Dim 8 Mar - 19:38

D’étranges bêtes, des Aberrations, qui laissent derrière elles des cadavres d’animaux, ont fait leur apparition dans les forêts du Nord. Romane a quitté sa petite ville de Nive et son travail de serveuse pour gagner la capitale Aleenor, escortée de gardes royaux. On compte sur elle et sur son mystérieux Talent pour trouver une solution, tout ceci dans le plus grand secret bien sûr. Il faut dire que Romane a la particularité d’être liée avec un membre du Petit Peuple, phénomène inouï, et d’être un Talent qui plus est. Sous couvert d’un emploi de serveuse et d’un séjour chez son frère, elle hante donc la bibliothèque pour en apprendre plus sur ce qu’elle doit combattre. Mais ses recherches font l’objet d’une étroite surveillance, venant des plus hauts lieux du pouvoir. Romane le sent, elle n’est pas la bienvenue partout et il devient urgent pour elle d’en savoir plus sur les forces magiques avec lesquelles elle joue. L’occasion pour sa compagne danthienne Niña, de parfaire son apprentissage.

J’avais dévoré avec délice le premier tome de ce diptyque et c’est avec non moins de plaisir que j’ai retrouvé les personnages qui en font la saveur. Romane d’abord. Indépendante, forte, discrète et efficace, c’est une héroïne qui me plaît toujours autant. Nous la retrouvons dans un univers qui lui est complètement étranger: la ville, avec ses convenances, ses intrigues de cour, son raffinement. Bien loin de la simplicité de Nive, cet endroit est pourtant l’environnement naturel de ses compagnons, qu’il s’agisse du poète Oedun, toujours disposé à la satisfaire (y compris au lit) ou d’Arthus de Montay le garde royal qui la trouble tant et qu’elle a déjà sauvé d’une attaque des Aberrations. On doit y assumer une image publique, y participer à des réceptions, y montrer du respect pour les plus nobles personnages du royaume. Loin de chez elle, Romane révèle donc des faiblesses, des fragilités contre lesquelles elle lutte : étrangère, mystérieuse, dotée d’un pouvoir envié et craint, elle dérange, et on ne se gêne pas pour lui supposer des moeurs un peu trop légères. La grande dignité avec laquelle elle gère cela confirme mon affection pour ce personnage.
Mais j’ai tout autant apprécié les personnage secondaires. Evidemment, mon côté midinette a adoré les deux hommes de la vie de Romane, qui renouvèlent adroitement un triangle amoureux amer et bancal. La relation très complice entre Romane et Arthus m’a séduite: ils ont à la fois tout à faire ensemble et rien, mais leur affection mutuelle doublée d’un grand respect est réellement touchante. J’ai retrouvé avec plaisir aussi Tristan, le frère un peu trop sévère et boudeur de Romane. Nous découvrons également la famille d’Arthus de Montay, avec ses affections fusionnelles et ses déchirements. J’ai tout particulièrement aimé son père, un vieillard qui se fait passer pour sénile pour avoir enfin la paix dans ses serres. Mais mon grand préféré reste Oedun, le poète fantaisiste à qui l’intrigue réserve une place de choix, bien moins superficielle que prévue et dont l’évolution est saisissante!
Alors que le précédent tome fonctionnait surtout sur l’ambiance et le mystère, celui-ci nous plonge au coeur de la mythologie de Romane. Les interventions du Petit Peuple se multiplient et ils ne sont pas toujours bienveillants: capricieuses, amorales, les fées, lutins et autres créatures n’hésitent pas à utiliser chantage et enlèvement pour parvenir à leurs fins, sans qu’on puisse réellement le leur reprocher tant ils semblent étrangers au monde des humains. Chacun chez soi, dirons-nous… Encore une fois, j’ai beaucoup aimé le traitement du surnaturel dans ce roman. On est loin de la magie politique toute-puissante qui fait de son utilisateur un élu. Clandestine, crainte, mal vue, elle a essentiellement pour but de séparer nettement les mondes magiques et humains, ne lésinant pas sur les moyens pour cela. Qu’elle se cache dans les recoins sombre du palais royal ou au fond des rivières, elle menace plus qu’elle ne sauve. Joli tour de force.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mabouquinerie.canalblog.com
 
Cortes, Cécile G. - Dans les pas de Romane, livre 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Science-fiction - Fantasy - Bit-lit :: Fantasy-
Sauter vers: