Le plaisir de lire
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Boisset, Eric - Nicostratos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
Adoré
100%
 100% [ 1 ]
Bien aimé
0%
 0% [ 0 ]
Sans plus
0%
 0% [ 0 ]
Détesté
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Cordelia
Admin
avatar

Messages : 8167
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 44
Localisation : Liège

MessageSujet: Boisset, Eric - Nicostratos   Lun 27 Avr - 15:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Année d’éditions: 2011
Editions : Magnard
Nombres de pages: 208

Prix – Amazon: , 520€
Format poche

Quatrième de couverture :
Yannis vit seul avec son père, Démosthène, un pêcheur aux sombres pensées, sur une petite île grecque. Le bois de citronniers, le maquis odorant
des collines et la lumière violette de la mer ionienne font son quotidien. Un jour, il décide de recueillir un étrange oisillon... Débute alors une tendre
amitié entre le jeune garçon et l'oiseau. Mais Nicostratos, le beau pélican blanc, deviendra bien envahissant en grandissant ! Comment faire pour
protéger cette amitié des foudres de Démosthène ? Avec ce roman, qui a fait l'objet d'une adaptation cinématographique réalisée par Olivier Horlait,
le lecteur fait un beau voyage dans la Méditerranée éternelle et suit les développements d'une histoire d'amitié à la vie, à la mort, qui amène de
nombreuses métamorphoses et autant d'épreuves. Car devenir un homme aux yeux d'un père malheureux est un rude parcours. L'appareil pédagogique
de ce roman riche en rebondissements propose, en outre, une mise en regard avec son adaptation cinématographique.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aufildespagesdenath.blogspot.be
Mélusine

avatar

Messages : 1757
Date d'inscription : 03/02/2013
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Boisset, Eric - Nicostratos   Lun 27 Avr - 17:34

Le jeune Yannis vit seul avec son père depuis la mort de sa mère. Ils vivent de la pêche que leur fournit la mer des îles grecques. Un jour où Yannis livre le capitaine d’un bateau, il découvre un étrange oisillon, sale et mal en point. Pris de pitié, Yannis veut sauver la bestiole, et l’échange contre la croix en or qu’il porte autour du cou, seul souvenir de sa mère. Caché dans la chambre du garçon, l’oiseau se remet, en cachette du père qui ne doit apprendre ni son existence, ni la disparition de la croix. Avec l’aide de l’érudition de Papa Kostas, le prêtre, Yannis découvre qu’il vient d’adopter un petit pélican… qui ne restera pas petit longtemps! Très bientôt, Nicostratos devient un superbe pélican géant et une tendre amitié se noue entre l’enfant et l’oiseau. Tous les jours, Yannis profite de l’absence de son père pour rejoindre Nicostratos. Mais dans les îles grecques, des pélicans, on n’en voit pas beaucoup, et Nicostratos commence à se faire remarquer.

Cette histoire m’a fait l’effet d’un voyage empreint de poésie. Ce qui est certain, c’est qu’il nous plonge dans une Grèce à la fois bien tangible et tout à fait pittoresque. Le soleil, la mer, les côtes et leur végétation luxuriante, j’ai eu le plaisir de découvrir un décor superbe, une véritable carte postale, qui appelle à l’évasion. Et pour le souligner, les personnages ne manquent pas une occasion de sublimer la nature qui les entoure: ils cultivent, ils pêchent, ils nagent et se dissimulent dans des grottes secrètes derrière des rideaux de fleurs. Alors qu’on devine aisément que Yannis et son père n’ont pas grand-chose, on a presque l’impression qu’ils vivent du grand air et du soleil, dans une grande simplicité. Nulle doute qu’Eric Boisset a cherché à rendre hommage à ces lieux paradisiaques et le défi est relevé haut la main: je m’y suis vue!
C’est aussi ce qui fait l’originalité du livre. Il faut dire que les histoires d’amitié entre un enfant et un animal sont légion dans la littérature jeunesse, un véritable cliché. Un pélican, par contre, ce n’est pas banal, et d’ailleurs, le roman en fait un pivot, un enjeu: comment justifier la présence de ce pélican dans cette famille, dans cette île même? Voilà comment contourner habilement le lieu commun et apprécier pleinement sa particularité.
Et derrière cette intrusion du pélican dans la vie familiale et dans la petite société de l’île, le roman dépeint une relation père-fils particulièrement touchante. A la communication tendue, voire rompue, entre eux, où la mort de la mère reste une donnée clé, s’oppose la véritable bouffée d’oxygène qu’apporte le pélican, une joie presque coupable. Loin de l’idéalisme ou du drame exacerbé que l’on pourrait attendre, on se laisse gagner ici par une tristesse sourde, presque résignée, qui m’a beaucoup marquée et qui s’installe au point que je me demandais s’il était possible que cette histoire finisse bien. Bien plus efficace.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mabouquinerie.canalblog.com
 
Boisset, Eric - Nicostratos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Jeunesse :: Young adult-
Sauter vers: