Le plaisir de lire
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hashimi, Nadia - La Perle et la Coquille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
Coup de coeur
100%
 100% [ 1 ]
Adoré
0%
 0% [ 0 ]
Bien aimé
0%
 0% [ 0 ]
Sans plus
0%
 0% [ 0 ]
Détesté
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Tia
Modératrice
avatar

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/02/2013
Age : 25

MessageSujet: Hashimi, Nadia - La Perle et la Coquille   Lun 6 Juil - 18:47

Fiche de lecture



Année d'édition : 2015
Editeur : Milady
Nombre de pages : 432

Prix Amazon : 18,20 € - grand format (9,99 € - numérique)
Prix FNAC : 18,20 € - grand format (9,99 € - numérique)

Résumé

Kaboul, 2007 : les Talibans font la loi dans les rues. Avec un père toxicomane et sans frère, Rahima et ses soeurs ne peuvent quitter la maison. Leur seul espoir réside dans la tradition des bacha posh, qui permettra à la jeune Rahima de se travestir jusqu'à ce qu'elle soit en âge de se marier. Elle jouit alors d'une liberté qui va la transformer à jamais, comme le fit, un siècle plus tôt, son ancêtre Shekiba. Les destinées de ces deux femmes se font écho, et permettent une exploration captivante de la condition féminine en Afghanistan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kynicky

avatar

Messages : 1956
Date d'inscription : 31/03/2014
Age : 51
Localisation : 54 Meurthe et Moselle
Lecture du moment : "Travail soigné" de P Lemaitre

MessageSujet: Re: Hashimi, Nadia - La Perle et la Coquille   Mer 8 Juil - 20:49

A travers ce roman l'auteur nous raconte l'histoire de Rahima, jeune femme afghane et celle de son ancêtre Bibi Shékiba.
Rahima est issue d'une famille de "filles". Elle est la 3ème parmi 5 filles. En Afghanistan, il est impensable de ne pas avoir de garçon. Sous la pression de la famille, le père faible et opiomane ne voulant pas prendre de seconde épouse, Rahima est transformée en Basha Poch. C'est à dire, qu'on lui coupe les cheveux, l'habille comme un garçon, transforme son prénom en le masculinisant, et toute la famille agit avec comme si elle était réellement un garçon. Cette situation ne dure normalement que jusqu'à ce que la jeune fille soit "formée". Dans le cas de Rahima, son "état" va durer un peu plus longtemps qu'il n'aurait fallu.
Criblé de dettes, le père va marier 3 de ses filles dont Rahima à peine âgée de 13 ans.
La seule personne a essayé de tenter de faire renoncer le père de Rahima est sa tante, Shala Kaïma, la soeur de sa mère, qui a une malformation physique, qui donc n'est "rien". Elle a à coeur de protéger ses nièces, ayant toujours fait en sorte qu'elles soient scolarisées. Même si cela n'a pu durer très longtemps, elles savent au moins lire et écrire. Shala Kaïma ne les laissera pas tomber, jamais elle ne les lâchera.
Celle-ci, raconte à ses nièces à chacune de ses visites, la vie et le destin de leur ancêtre "Bibi Shekiba". Bibi Shekiba, adoré par ses parents, a eu le visage gravement brûlé alors qu'elle avait deux ans. Ses frères et soeurs ainsi que sa mère sont morts lors d'une épidémie de Choléra. Restée seule avec son père,celui-ci l'a traité comme un garçon, la faisant travaillé comme tel. A la mort de celui-ci, elle continuera à vivre seule dans la maison,(chose impensable en Afghanistan). Cette situation durera jusqu'à ce que ses oncles découvrent sa situation lors d'une visite. Elle sera alors ramenée de force dans la famille de son père où on la traitera comme une esclave avant de la vendre ou plûtot donner en monnaie d'échanges contre des dettes à un homme, qui lui même l'offrira comme "garde" du Harem au roi.
L'auteur nous raconte ce qu'est la triste condition des femmes en Afghanistan sur des générations différentes (une jeune fille et son arrière arrière grand-mère qui avaient pourtant le même rêve de liberté). Leur statut d'esclaves sexuelles et esclaves d'un mari, ou d'une belle-mère ou d'une première ou seconde épouse... Le seul fait qui leur permet d'améliorer un tant soit peu leur condition est de donner un maximum de fils à leur mari et encore!!!!
J'ai été happé par ce roman. J'ai ressenti énormément d'émotions, beaucoup de compassion pour ces femmes, de colère envers ces hommes horribles et tout autant envers ses belles mères, leur comportement envers les épouses de leurs fils alors qu'elles mêmes ont subi ces mêmes brimades.
Je remercie infiniment Babelio et les Editions Milady de m'avoir permis de découvrir ce roman en avant première.
Cette lecture qui m'a profondément touché est un coup de coeur.

_________________
- - Mon Carnet de Bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kynicky.blogspot.fr/?m=0
 
Hashimi, Nadia - La Perle et la Coquille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Littérature :: Témoignages-
Sauter vers: