Le plaisir de lire
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avenia, Allessandro - Blanche comme le lait, rouge comme le sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
Coup de coeur
25%
 25% [ 1 ]
Adoré
50%
 50% [ 2 ]
Bien aimé
0%
 0% [ 0 ]
Sans plus
25%
 25% [ 1 ]
Détesté
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Cordelia
Admin
avatar

Messages : 8097
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 43
Localisation : Liège

MessageSujet: Avenia, Allessandro - Blanche comme le lait, rouge comme le sang   Sam 2 Fév - 15:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Année d’éditions: 2013
Editions : Le Livre de Poche
Nombres de pages: 288

Prix – Amazon: 6,27 €
Format poche

Prix – Fnac: 18,30 €
Grand format
Editions : JC Lattes

Quatrième de couverture :

Leo est un adolescent de seize ans comme tant d'autres : il aime le foot, les virées en scooter, et vit en symbiose parfaite avec son iPod.
Les heures de cours sont pour lui une torture, et les professeurs constituent « une espèce protégée qui, on l'espère, s'éteindra définitivement ».
Ainsi, lorsque se présente le remplaçant d'histoire et de philo, il n'en attend rien de bon. Mais le jeune professeur est différent : il incite les
élèves à vivre intensément, à poursuivre leurs rêves. Leo sent en lui la force d'un lion, mais il a un ennemi effrayant : le blanc. Le blanc,
dans sa vie, c'est l'absence, la privation, la perte. Le rouge, en revanche, est la couleur de l'amour, de la passion, du sang. La couleur de Beatrice.
Oui, car Leo a un rêve secret qui se nomme Beatrice, jeune fille aux cheveux roux que le blanc menace d’engloutir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aufildespagesdenath.blogspot.be
Marinette

avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 25
Localisation : France
Lecture du moment : Oniria t2 - To All the Boys I love before t2

MessageSujet: Re: Avenia, Allessandro - Blanche comme le lait, rouge comme le sang   Dim 10 Mar - 16:40

C'est à deux doigts d'être un coup de coeur. A coup sur, un livre à découvrir !
Il commence tout doucement, pour nous amener à nous attacher aux personnages, et pour que l'on puisse se sentir proche d'eux. Puis nous amène dans des choses plus dures mais toujours traitées avec beaucoup de sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdemarinette.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avenia, Allessandro - Blanche comme le lait, rouge comme le sang   Dim 10 Mar - 17:03

Citation :
Mon avis

Voilà une lecture très touchante et poétique. La quête de Léo vers l'amour, vers ses rêves ou comment voir la lumière à travers le brouillard de l'adolescence.

Léo est un gamin plutôt ordinaire : pas spécialement mauvais élève, qui aime le foot, faire des paris stupides avec ses amis, ses parents et ses profs l'agacent, ... Bref un ado ordinaire, mais voilà, 2 choses vont bouleverser la vie de Léo: Béatrice, la fille qu'il aime mais qui est malade et Le Rêveur, un prof remplacant qui va encourager Léo à poursuivre ses rêves.

Une écriture magnifique tout en poésie et avec beaucoup de couleur : chaque couleur correspond à un sentiment , le blanc pour le vide, la solitude, le rouge pour la passion, la vie , l'amour, le bleu pour l'amitié, ... Cette histoire est narrée par Léo dont l'année de seconde va vraiment tout changer pour lui. Il va grandir à travers les étapes qu'il va devoir traverser.

J'ai beaucoup aimé. Certains passages étaient plutôt prévisibles, mais la belle plume de l'auteur gomme ce petit défaut.J'ai même écrasé une larme.

Ma note: 4/5 Un auteur à découvrir !

Citations:

"L'amour ne sert pas à être heureux, mais à nous montrer que nous sommes capables de supporter le chagrin"

"L'amour, c'est ça aussi, se faire de la place ensemble là ou il n'y en a pas"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avenia, Allessandro - Blanche comme le lait, rouge comme le sang   Dim 10 Mar - 17:04

Ah Marinette je suis contente que quelq'un d'autre l'ai lu ! Je l'ai trouvé vraiment très bien ce livre ! Je ne connaissais pas l'auteur mais j'ai beaucoup apprécié son style !
Revenir en haut Aller en bas
Mylou

avatar

Messages : 1161
Date d'inscription : 30/01/2013
Age : 35
Localisation : En Avignon
Lecture du moment : Mala Vida (Marc Fernandez)

MessageSujet: Re: Avenia, Allessandro - Blanche comme le lait, rouge comme le sang   Dim 10 Mar - 18:01

normal, c'est son 1er roman ^^
J'ai voté pour lui pour Le prix des lecteurs du Livre de poche, mais face à Madame Hemingway, il n'avait aucune chance Laughing

Citation :
Époustouflant. Voilà.
L'histoire est racontée par Leo, un ado comme tous les autres.
Le remplaçant arrive à peine, qu'il le prend en grippe, pour lui c'est qu'un minable. Bah ouais, un mec qui remplace des profs c'est quand même pourrave comme vie hein.
Leo est secrètement fou amoureux de Beatrice. Elle est belle et envoûtante, il en est obsédé.
Il est jeune, timide et rebelle, il n'ose pas avouer ses sentiments. Il n'y a que sa meilleure amie, Silvia, qui est au courant. Et qui l'aide, même ! Un numéro de téléphone, une lettre, etc etc.

Un jour, Beatrice tombe malade et s'absente des cours. Leo est désespéré et se bouge le cul pour essayer de lui parler.
La maladie de Beatrice et le prof de philo rapprochent ces deux adolescents.
Petit à petit, Leo change de comportement. Il a toujours les mêmes passions, les mêmes occupations, mais sa façon de vivre évolue, grâces à son prof.

Leo est un ado hyper intelligent, c'est vraiment quelqu'un de bien. Et ce livre est une merveille.
Cette histoire d'amour, la vie, le drame, le malheur. Tout ça mêlé à l'adolescence. Juste parfait.
Ce livre est d'une tristesse bon sang ! J'ai adoré, vraiment. C’était totalement beau. Une merveilleuse histoire d'amour, de vie, et de rêves à poursuivre.

_________________
SO MANY BOOKS, SO LITTLE TIME
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslivresdemylou.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avenia, Allessandro - Blanche comme le lait, rouge comme le sang   Lun 21 Avr - 18:47

Mon avis :

Leo est un lycéen comme les autres : il aime le foot, la guitare, déteste le lycée, a un meilleur ami (Niko), une meilleure amie (Silvia) et une fille qui fait battre secrètement son cœur d’adolescent (Beatrice, qui a une chevelure couleur de feu). Mais ses préjugés vont peu à peu être mis à mal. Tout d’abord, à cause du nouveau professeur de philo et d’histoire, un remplaçant qui va finalement être leur enseignant à plein temps. Tout d’abord, Leo tente de le déstabiliser, mais les rôles vont s’inverser, et « le Rêveur » (comme le surnomme notre héros) va voir sa curiosité titillée par son professeur ; et là, le Rêveur voit son objectif poindre. Cependant, un drame va advenir : Beatrice va tomber gravement malade, une leucémie. Les globules blancs détruisent le sang rouge de l’être aimé. Leo voudrait l’aider. Il peut compter sur Silvia pour cela. À travers les expériences qu’il va traverser, à travers le blanc et le rouge, Leo va devenir un homme, mais cela ne se fera pas sans efforts ni souffrance.

Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé la façon d’écrire de l’auteur. Alessandro D’Avenia a vraiment une patte, une plume, quelque chose qui fait que l’on ne peut qu’être embarqué par cette histoire enivrante, qui captive de la première à la dernière page. Il joue avec les couleurs, opposant le rouge au blanc, donnant à chacun une signification, ce qui sera un des fils conducteurs du roman. L’histoire n’est pas spécialement originale, mais si bien relatée que j’ai été immédiatement happée dans le récit, souhaitant savoir jusqu’où l’auteur allait aller, ce qu’il réservait à ses personnages. Le tout est parsemé de références littéraires, ce qui n’est pas étonnant puisque l’auteur est également prof dans la vraie vie. Et j’ai trouvé tous ces clins d’œil à d’autres auteurs géniaux !

Revenons à présent aux personnages. Il y a tout d’abord Leo, qui, on s’en rend compte rapidement, a un cœur énorme et des rêves plein la tête. Il souhaite être heureux, a des références totalement encrées dans son époque (Batman, Bart Simpson, Green Day…), et va subir une sacrée évolution au cours de ce roman. Il va connaître la mort, la maladie… Ces choses qui l’effrayaient tant et qui font finalement partie de la vie. Et puis, il va découvrir l’amour, un sentiment qui peut être aussi beau que douloureux. Il est extrêmement touchant, et a bien failli me faire verser une larme à plusieurs reprises. Il y a également Silvia, qui est un peu la tête pensante de cette intrigue. Elle aide Leo à se remettre à niveau, et avec elle, les cours deviendraient presque intéressants. Elle est également sa confidente, celle à qui il peut parler d’amour et demander conseils. Et elle est prête à aider son meilleur ami ; peu importe ce qu’il lui demande, elle est et sera toujours là pour lui. Quant à Beatrice, elle est tout d’abord l’amoureuse inaccessible, tout d’abord car Leo ne lui a jamais vraiment parlé, puis à cause de la maladie. À travers elle sont évoquées les questions de la maladie, de la souffrance physique et psychique, mais le tout avec beaucoup d’intelligence et de dignité. Et n’oublions pas Niko, les parents de Leo, la mère de Beatrice, et Terminator… Si vous voulez savoir quelle identité se cache derrière ce dernier, il vous faudra lire ce roman !

N’oublions pas le Rêveur. Je me demande si l’auteur s’est inspiré de ses propres expériences pour dépeindre ce personnage. Quoi qu’il en soit, c’est le prof idéal que tout élève souhaiterait avoir au long de sa scolarité. Il est réellement super ! Il va beaucoup aider Leo, quitte à lui tendre la main en dehors des cours. Il va notamment l’aider à découvrir le vrai sens de la vie, du bonheur, et ce que renferme réellement tout ce que Leo mettait derrière la couleur blanche et la couleur rouge. Il va grandement l’aider à s’affirmer, à quitter le monde de l’enfance…

Ainsi, aucune fausse note pour ma part. J’ai adoré ce livre, qui fait désormais partie de mes coups de cœur. Je n’aurai donc qu’un seul et unique conseil à vous prodiguer : lisez-le.

Un petit extrait pour la route, une phrase parmi les très nombreuses marquantes et qui raisonneront encore longtemps : « L'amour, c'est ça aussi, se faire de la place ensemble là où il n'y en a pas ».
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine

avatar

Messages : 1743
Date d'inscription : 03/02/2013
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Avenia, Allessandro - Blanche comme le lait, rouge comme le sang   Lun 21 Juil - 17:46

Allez, je viens jouer le mouton noir...

Leo a seize ans. Il aime le foot, la musique, et trouve les professeurs inintéressants au possible. Il passe beaucoup de temps avec ses amis, notamment Silvia, toujours présente pour lui. Mais Leo a un obstacle, un ennemi : le blanc. Le blanc, c’est le vide, la mort, le néant. Mais il a aussi un rêve, un idéal, un objectif: le rouge. Le rouge de la vie et de l’amour. Et le rouge de Beatrice, la fille qu’il aime en secret et qui arbore une flamboyante chevelure rousse. Beatrice ne sait pas qui il est mais ça ne fait rien, grâce à Silvia il a trouvé le moyen de lui envoyer des sms. Lorsqu’arrive un jour un nouveau professeur d’Histoire et de Philosophie, un remplaçant, qui parle différemment. C’est un Rêveur, qui parle de vivre intensément, d’aller au bout de ses rêves. Alors Leo suit son rêve, Beatrice. Mais un jour, elle disparaît du lycée. Beatrice est malade. Son sang rouge de vie est menacé par le blanc. Leo décide a alors de tout faire pour approcher son rêve.

J’ai beaucoup aimé le concept de ce roman et c’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à vouloir le lire. Tout l’univers du héros se décline en rouge et en blanc, en vie et en mort, en néant et en rêve. Cette métaphore colorée qui jalonne le roman lui donne toute sa tonalité particulière et est très évocatrice. C’est d’ailleurs assez étonnant que tout ce que croise le narrateur puisse se rattacher à cette dualité chromatique, preuve qu’elle fonctionne vraiment très bien.
Ceci dit, passé ce style intéressant et original, j’ai trouvé les personnages bien peu intéressante. Il faut croire que je suis décidément trop vieille pour ces histoires d’amour contrariées par le destin, pour ces triangles amoureux dont on sait très bien comment ils vont se finir. J’ai eu envie de secouer le narrateur pour qu’il arrête de se faire des films sur une fille qui ne sait même pas qu’il existe, j’aurais aimé qu’elle l’envoie balader pour donner un peu de piquant à l’histoire, j’aurais aimé que Silvia lui mette des baffes ou se rebelle beaucoup plus souvent.
De plus, cette histoire de maladie, j’ai eu l’impression de la lire tellement souvent ces derniers temps que je suis lassée d’une ficelle finalement assez facile pour le pathos et le drame. Ca tombait peut-être mal, mais j’ai eu l’impression de tout voir arriver à des kilomètres et que Leo ne fait pas le tiers de ce qu’on attendrait de quelqu’un qui voit la fille qu’il aime mourante. Du coup, je suis restée longtemps extérieure à une histoire qui ne me parlait pas vraiment.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mabouquinerie.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avenia, Allessandro - Blanche comme le lait, rouge comme le sang   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avenia, Allessandro - Blanche comme le lait, rouge comme le sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Littérature :: Contemporaine-
Sauter vers: