Le plaisir de lire
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cédric, Sire - le jeu de l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
Coup de coeur
20%
 20% [ 1 ]
Adoré
60%
 60% [ 3 ]
Bien aimé
20%
 20% [ 1 ]
Sans plus
0%
 0% [ 0 ]
Détesté
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cédric, Sire - le jeu de l'ombre   Lun 14 Jan - 17:22

Fiche de lecture



Année d’édition: 2012
Editions :Pocket
Nombres de pages: 601

Prix – Amazon:  7,22€
Format poche

Prix – Fnac: 7,22€
Format poche

Quatrième de couverture :
Rescapé d'un spectaculaire accident de voiture, le jeune et désinvolte compositeur de métal Malko Swann souffre d'amnusie : il ne perçoit plus les notes de musiques. Alors qu'il tente de trouver un remède à son mal étrange, l'une de ses conquêtes est retrouvée morte dans une rivière. La rivière qui passe sous le pont du Diable où Malko avait eu son accident. Le commandant Vauvert prend en charge la mystérieuse enquête lorsqu'une deuxième victime apparait : encore une ancienne petite amie du compositeur...Né en 1974, figure de proue d’une nouvelle génération d’auteurs français de thrillers, Sire Cédric construit pas à pas une œuvre originale, mariant fantastique et intrigue policière, avec un sens du rythme et une écriture redoutablement efficace. Il a reçu le Prix Masterton pour son roman L’enfant des cimetières, et le Prix Polar du festival de Cognac ainsi que le Prix CinéCinéma Frisson pour De fièvre et de sang. Son dernier roman, Le premier sang, (Le Pré aux Clercs, 2012) mettait à nouveau en scène le personnage d’Eva, la policière albinos et coéquipière du commandant Vauvert. Sire Cédric vit et écrit à Toulouse. Retrouvez l’actualité de l’auteur sur www.sire-cedric.com
Revenir en haut Aller en bas
louve

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 02/02/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: Cédric, Sire - le jeu de l'ombre   Dim 3 Fév - 16:31

C'était avec beaucoup de curiosité que je voulais découvrir Sire Cédric et son style qui semblait si particulier. Lorsque l'occasion s'est présentée je me suis jetée dessus pour savourer ce thriller si particulier. Un habile mélange d'enquête et de paranormal qui m'a vraiment conquise.

Car oui j'ai eu un vrai coup de coeur pour ce roman et cela me donne l'irrésistible envie de découvrir les autres romans de l'auteur, surtout s'ils sont dans la même veine.

Le style de l'auteur y est pour beaucoup. Avec des mots simples, sans fioritures, l'auteur capte notre attention pour nous emmener dans un voyage vraiment déroutant, parsemé de fausses pistes pour nous faire tourner la tête. Plusieurs fois je me suis sentie hâpée par l'aventure que vit le personnage et par un désir de découvrir enfin la vérité.

De l'histoire je l'ai trouvé très bien construite et l'auteur parvient à nous intriguer sans trop en dévoiler rapidement, rendant le dénouement stupéfiant sur fond de surnaturelle et de troubles psychologiques, car la frontière entre les deux est bien mince dans le roman que nous offre Sire Cédic et à plusieurs reprises j'ai pensé qu'au fond ce thriller n'était basé que sur les troubles psychologiques d'un drogué qui au final fut plus atteint qu'on le dit par son accident.

Des personnages j'ai beaucoup apprécié le "héros". Malko est un être méprisable pour ce qu'il fait subir aux femmes et pourtant on l'apprécie tout de même. Il n'hésite pas à marcher sur les pieds des autres et surtout des femmes pour obtenir un peu de bon temps, ne se souciant pas du mal qu'il cause et surtout ne remarquant pas que les gens qui l'entourent sont malheureux.

J'ai aussi beaucoup apprécié Jack malgré son côté effacé et distant vis à vis des événements étranges qui vont se présenter à notre protagoniste principal.
Des policiers on peut aussi dire qu'ils sont tous crédibles et travaillés et suivre l'enquête avec eux est très enrichissant puisque cela permet de faire en sorte que peu de choses sont dévoilés pour ne pas gâcher l'effet de surprise final.

En bref j'ai trouvé que l'auteur parvient grâce à une galerie de personnages intéressants et détestables pour certains à nous offrir un excellent thriller sur fond d'événements surnaturels pour notre plus grand plaisir et je recommande vivement ce roman pour toutes ces choses ainsi que pour la couverture qui est très esthétique à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mort-sure.com/forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cédric, Sire - le jeu de l'ombre   Mer 6 Fév - 11:53

Citation :
Grâce à Mortsure et à un partenariat avec les éditions Pocket, c’est avec plaisir que je me suis lancée dans la découverte de l’auteur Sire Cédric que l’on m’avait vraiment conseillé.
Quand une personne possède tout ce qu’elle souhaite, et que suite à un accident elle perd sa raison de vivre, comment continuer sa vie ?? C’est ce qui arrive à Malko Swann, grande star du rock français, qui suite à un accident de la route se retrouve atteint d’amusie. En parallèle, il y a ces découvertes de corps de jeunes filles assassinées, que l’enquêteur Vauvert tente d’expliquer en souhaitant ainsi trouver l’assassin. Apparemment, il n’y a aucun rapport entre ces deux histoires, et pourtant l’une et l’autre vont se mélanger pour le plus grand plaisir du lecteur.

L’auteur maitrise parfaitement son récit en utilisant une écriture rythmique, mystérieuse, des chapitres entrainants, à tel point que l’on ne peut pas lâcher le roman. Nous voilà donc entrainés dans un mélange de récit genre thriller noir mais aussi fantastique et psychologique. L’énigme nous surprend et notre intérêt est attisé par les indices que l’on découvre au fil des pages. Et ce qui est d’autant plus surprenant, c’est qu’à certains moments il nous semble avoir trouvé la solution et l’on s’imagine avoir compris entièrement, et peu de temps après hop nous revoilà surpris par un passage qui contredit ce que l’on avait imaginé. Sire Cédric joue avec nos nerfs avec énormément d’habileté. Cet auteur français rivalise grandement avec les auteurs de thriller américain que l’on a coutume de lire. Mon seul bémol serait peut-être le dénouement car j’avais déjà deviné depuis un moment le rebondissement. Quoique bien mené je le trouve trop rapide ; mais c’est malheureusement le défaut que je trouve à beaucoup de thrillers que je lis car je m’attends toujours à des choses plus recherchés et j’ai toujours l’impression que les auteurs s’essoufflent et écrivent donc rapidement la fin de leur roman.

Trois des principaux personnages sont vraiment surprenants et étonnants dans « le jeu de l’ombre ». Malko est un homme qui suite à son accident se sent perdu et apeuré par son handicap, il lui semble perdre la tête et cherche à retrouver sa confiance en lui. Vauvert, le commandant qui cherche à résoudre les crimes utilise son instinct de flic, il est perspicace, entêté. Quant à Belleville, c’est un homme politique qui est malheureusement un être détestable qui utilise des moyens détournés pour parvenir à ses fins. Impossible de vous en dire davantage sinon cela gâcherai le suspense et l’intrigue.

C’est une très belle découverte pour moi, un roman que je ne peux que vous conseiller grandement. Pour ma part je vais donc continuer dans la lancée, et lire d’autres romans de cet auteur qui je l’espère me plairont autant sinon plus.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cédric, Sire - le jeu de l'ombre   Ven 19 Avr - 17:36

Malko Swann est une star et à ce titre , il en a tous les privilèges , femmes, drogues mais cruelle ironie, plus de musique depuis son accident de la route.
Parallèlement on assiste au retour du Commandant Vauvert aux prises avec un cadavre de femme tabassée aux plaies béantes et noyée.Greffez à cela, un adultère, un flic pris entre deux feux, un politicien mafieux et on est en face d'une intrigue plus qu'alléchante.

De ma lecture, j'ai été bien plus captivée par l'histoire de Malko, que par celle de Vauvert dont l'enquête tourne un peu en rond à un moment.Mais j'ai dû oublier à quel auteur j'avais affaire, car quand l'étau se resserrera autour de notre vedette, je ne pouvais plus lâcher le bouquin , le dénouement étant juste haletant.

J'ai retrouvé avec plaisir cette baraque de Commandant Vauvert, 3 ans après les évènements de l'Enfant des Cimetières.Toujours aussi instinctif (bien qu'une médium nous laissera entrevoir une autre explication )Vauvert devra faire appel à toutes ses qualités de limier pour faire face aux cadavres et disparitions en tous genres.
Malko, malgré son égocentrisme et un comportement laissant à désirer avec les femmes, m'a attendrie.Le moins que l'on puisse dire c'est que l'auteur l'a soigné, entre le fait qu'il revive nuit après nuit son accident , son amusie et enfin qu'il devienne un véritable jouet entre les mains de l'Ombre, voilà un personnage tourmenté dans tous les sens du terme.

Je suis toujours aussi séduite par la qualité de la plume de l'auteur, fantastique, réalité d'une enquête policière, descriptions tirant sur le gore, le tout étroitement mêlés, j'adore; pourtant j'ai trouvé que ces ingrédients étaient moins présents que dans les deux autres livres lus auparavant, exception faite de la dernière partie ou ils prennent de l'envergure.Pour finir je dirais que cet opus est plus soft et de ce fait un peu moins palpitant pour moi.Il n'empêche que c'est toujours très bon et que c'est un auteur dont je ne me lasse pas
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine

avatar

Messages : 1758
Date d'inscription : 03/02/2013
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Cédric, Sire - le jeu de l'ombre   Mer 11 Déc - 18:30

Malko Swann vit à fond sa vie de rock star: il multiplie les conquêtes d’un soir qu’il renvoie ensuite chez leurs maris et aime pousser le compteur de sa voiture y compris après s’être lâché sur la drogue. Mais un soir, c’est peut-être l’excès de trop: arrivé sur un pont au nom prédestiné, le Pont du Diable, il quitte la route et fait un plongeon de trente mètres dans le vide. Pourtant, il survit. Mais il a d’étranges séquelles. Il n’entend plus la musique. Il n’est pas sourd, mais la moindre note reste silencieuse pour lui. Terrifiant pour un musicien. Mais surtout, une étrange impression d’être surveillé, d’être suivi par une ombre, une présence diabolique. Il entend une voix murmurer à son oreille, et dans ses cauchemars. Une voix qui le force à jouer à un terrible jeu morbide. Au même moment, le policier Alexandre Vauvert est appelé sur les bords du canal du Midi. Le cadavre d’une jeune fille vient d’être retrouvé: il semble être remonté du fond de l’eau où il a passé un bon bout de temps. En découvrant son identité, il se rend compte que la colocataire de la jeune fille a également disparu.
Comme le précédent de Sire Cédric que j’ai lu, ce livre m’a surpris par son étonnant pouvoir addictif. Tout semble fait pour vous happer et vous conduire jusqu’à la dernière page sans que vous arriviez à le lâcher, à commencer par ces chapitres courts qui s’achèvent presque tous sur un cliffhanger soigneusement choisi et qui alternent en permanence l’histoire de Malko et celle de Vauvert en vous laissant bien penser qu’elles ont un lien sans vous le dévoiler clairement. Je n’attendais qu’une chose: un face-à-face enfin entre ces deux personnages aussi charismatiques l’un que l’autre.
A commencer par Malko, que j’ai détesté au départ: il nous est clairement présenté comme le salaud de service qui traite les femmes comme des objets et brûle la vie par les deux bouts. Au point qu’au le début de l’intrigue, on n’hésite pas à penser qu’il a presque mérité ce qui lui arrive. Mais très vite, on finit par trembler avec lui, tant les événements le dépassent. Qu’il s’agisse du chien démoniaque qui semble le suivre comme s’il attendait de l’escorter sur le pont maudit qu’il n’a jamais pu traverser, ou des cadavres qui apparaissent près de lui sans qu’il comprenne comment, le fantastique qui vient teinter l’histoire fait son petit effet: on a l’impression que le monde part en vrille autour de lui, que la réalité lui échappe complètement alors que les morts sont terriblement réels et que rien de leur matérialité ne nous est épargné, du sang qu’il découvre trop tard sur ses mains et ses vêtements, à la rigidité qui les gagne en passant par leur taille qui les empêche de rentrer correctement dans un coffre de voiture (j’ai eu des hauts-le-coeur lorsque Malko claque la portière sur une main ou un pied qui dépasse…)
C’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé Alexandre Vauvert, le colosse couturé. Le policier bourru, qui respecte moins sa hiérarchie que son instinct, est encore une fois ici souvent critiqué pour ses méthodes un peu trop brutales. Et pourtant, on s’y attache très vite, entre son acharnement à rendre justice, son ex-femme qui le hante. Il me rappelle un peu un Quasimodo moderne, ce géant cabossé qui cache des valeurs bien plus admirables que celles de nombre des autres personnages qui font pourtant autorité. Il n’est pourtant pas encore au top de son charisme (il est bien plus attachant dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et dans La Mort en tête) et je pense qu’il méritait un rôle un peu plus actif que celui de simple enquêteur qui se contente de suivre les indices qui éclairent l’histoire de Malko. Mais je ne suis pas objective.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mabouquinerie.canalblog.com
Cordelia
Admin
avatar

Messages : 8188
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 44
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Cédric, Sire - le jeu de l'ombre   Jeu 23 Oct - 17:30

Malko est un musicien célèbre dont on parle autant pour sa musique que pour ses nombreuses aventures avec la gente féminine.
Après un concert grandiose, Malko quitte le lieu du concert en pleine nuit à bord de son Aston Marten et roule à fond la caisse. Arrivé au Pont du Diable, c’est l’accident, la voiture tombe dans le vide. Miraculeusement, il survit sans une égratignure mais il n’entend plus la musique. Son audition est parfaite mais dès qu’il s’agit de note de musique, c’est le silence. Catastrophe pour un musicien.
Après l’accident, Malko va se retrouver au milieu d’une sombre affaire où quelqu’un, dans l’ombre, va jouer avec lui.

Au début je me suis demandée ce que Malko venait faire dans l’histoire de meurtre, mais le talent de l’auteur réside également dans sa façon d’amener doucement des éléments qui semblent être étranger à se rejoindre. Mais surtout, il nous mène tellement par le bout du nez que tout au long de l’histoire on a le sensation de savoir qui est le coupable, donnant même par moment une sensation de déjà vu, mais ce n’est jamais que pour mieux nous bluffer.
Ce que j’aime dans un thriller c’est d’avoir l’impression que j’ai tout compris pour me rendre compte ensuite qu’il n’en est rien.
L’histoire est inédite et menée de main de maître.

Au niveau des personnages, je me suis accrochée à Malko, le plaignant, le soupçonnant, ayant pitié de lui, le craignant même parfois mais je l’ai trouvé très touchant.

Ce que j’avais déjà lu de Sire Cédric m’avait montré le talent de l’auteur, cette lecture ne fait que confirmer qu’il a un talent énorme.
Sire Cédric fait incontestablement partie des maîtres en la matière, il a un don pour mener le lecteur là où il l’a décidé, nous entrainant toujours plus loin dans l’esprit humain.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aufildespagesdenath.blogspot.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cédric, Sire - le jeu de l'ombre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cédric, Sire - le jeu de l'ombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Policier - Thriller - Horreur :: Thriller-
Sauter vers: