Le plaisir de lire
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Green, John - Nos étoiles contraires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
Coup de coeur
22%
 22% [ 2 ]
Adoré
44%
 44% [ 4 ]
Bien aimé
33%
 33% [ 3 ]
Sans plus
0%
 0% [ 0 ]
Détesté
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 9
 

AuteurMessage
Olnapac
Admin
avatar

Messages : 3017
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Green, John - Nos étoiles contraires   Sam 16 Fév - 11:07

Fiche de lecture

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Année d’édition: 2013
Editions : Nathan
Nombres de pages: 336 pages

Prix – Amazon: 15,68€
Grand Format

Prix – Fnac: 15,68€
Grand Format

Quatrième de couverture :

Roman dès 14 ans.

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.


_________________
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olnapac
Admin
avatar

Messages : 3017
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Green, John - Nos étoiles contraires   Sam 16 Fév - 11:09

Citation :
Mon avis :

Quand on lit le résumé de ce livre, on s'attend à beaucoup d'émotions. Alors oui, ce livre est un concentré d'émotions, mais pas que de tristesse, John Green aborde un sujet assez triste en y mettant de la joie et de l'humour.
Les personnages sont très attachants et assez particulier. Peut-être le fait de se savoir condamné les fait réagir ainsi. Hazel est une ado de 16 ans qui est atteinte d'un cancer,ne sachant plus respirer d'elle même elle est obligé d'avoir avec elle 24h/24 une bombonne d'oxygène. Augustus fera son apparition quelques pages après, lui est en rémission, il est unijambiste.
John Green va nous faire découvrir le monde de cancéreux mais pas que ... Il va nous montrer qu'eux aussi peuvent vivre une belle histoire d'amour et que ces condamnés ont aussi droit à leur part de joie et d'amour.
John Green a une écriture fluide et simple, dès le départ il nous plonge dans cet univers particulier des enfants atteint d'un cancer. Au départ j'ai été un peu sceptique quand au fait que c'est un livre destiné à la base à des ados à partir de 14 ans.
Et finalement ce livre peut-être lu autant par des adultes que par des jeunes.
John Green nous donne beaucoup d'émotions, mais aussi une belle leçon de vie avec cet écrit. On en ressort avec beaucoup de réflexions quand à nos attente de la vie. Quand on voit ces jeunes gens se battre on se dit que parfois nous sommes injuste envers nos exigences. La seule chose qu'ils veulent c'est vivre !
Même si j'ai beaucoup aimé cette lecture, je n'ai pas été conquise au point d'avoir eu un coup de coeur. Il me manquait un petit truc ...
Je tiens à remercier les éditions Nathan de m'avoir fait découvrir ce livre.

Ma note : 4/5

_________________
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Green, John - Nos étoiles contraires   Lun 18 Mar - 20:35

Citation :
Mon avis

Voilà un livre qui a fait énormément parler de lui sur la blogosphère et j'avoue avoir hésité à le lire car "le monde de Charlie" avait connu le même engouement, et m'avais terriblement déçue .

Mais là, mesdemoiselles, mesdames, messieurs, on tient une pépite . Un livre beau, bien écrit, poétique, avec de la force dans les sentiments, des personnages attachants, avec de la personnalité.

Alors quand on lit le résumé, on sait qu'on va pleurer et en fait, j'ai pleuré pendant les 40 dernières pages et vraiment à gros sanglots, pas des larmichettes.

J'ai adoré la force de ses ados malades, leur envie de vivre, de s'aimer, de profiter pleinement de la vie. Que c'est triste de devoir se savoir condamné pour profiter à fond de la vie. Ce livre est une ode à l'amour et à la vie.

John Green a magnifiquement dépeint ses personnages: des ados qui sont courageux certes, mais qui ont aussi des bas, des envies de mourir, de tout laisser tomber, qui en ont marre d'inspirer la pitié.

En plus, tout ne tourne pas exclusivement autour de la maladie et de l'amour : Gus et Hazel ont une passion commune pour un livre qui n'a pas de fin et ils vont partir en expédition, si on peut dire, pour trouver enfin une fin. C'est comme un but ultime pour eux.

Un livre classé dans le secteur jeunesse qui à tout à fait sa place dans les rayons adultes.

Ma note : 5/5
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Green, John - Nos étoiles contraires   Mer 20 Mar - 17:19

J'adore John Green :mescoeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Green, John - Nos étoiles contraires   Mer 1 Mai - 12:59

Mon avis :

Sujet délicat qu'est Nos étoiles contraires. J'ai reçu cet ouvrage des Editions Nathan, que je remercie vivement pour cette découverte, dans le courant du mois de janvier. Mais le thème et mon état d'esprit ne me permettaient pas de l'ouvrir rapidement.

Lorsque j'ai lu les premiers avis qui sortaient cela m'a un peu découragée parce qu'il était hors de question pour moi de sortir les mouchoirs et me mettre dans un état de stress dans lequel j'étais déjà compte tenu de certaines situations personnelles.

Bref, il a fallu qu'avec Ptitelfe on décide de se faire une lecture commune pour qu'enfin je lise ce livre. Même si j'ai trouvé l'ensemble joliment écrit et intéressant, ce n'est pas pour moi un coup de coeur et contrairement à bons nombres de lectrices je n'ai pas eu la larme à l'oeil (ouf !).

On retrouve ici des adolescents souffrants de cancers divers et variés qui ne font que survivre avec un traitement qui fonctionne plus ou moins et qui retarde l'inéluctable.

Hazel Grace a 16 ans et est atteint du cancer de thiroïde. Elle se sait condamner mais tente de vivre son quotidien du mieux qu'elle peut. Un jour,sa mère décide de la pousser à faire partie d'un groupe de soutien hebdomadaire où d'autres jeunes se regroupent pour parler d'eux, de leurs attentes, de qui ils sont... Hazel Grace n'y va pas forcément de bon coeur mais là-bas elle rencontre Augustus et à partir de là, sa manière de survivre va changer.

Belle rencontre, belle histoire et triste fin.

On ne pouvait pas vraiment attendre autre chose d'un tel ouvrage mais j'ai été réellement charmée par le style employé par John Green que j'avais découvert avec Le théorème des Katherine et que je n'avais pas plus apprécié que ça.

Ici, le ton est donné : pas de pathétique. Tout se fait avec un humour décalé mais compréhensible, l'attente de la mort parce qu'on sait que forcément elle sera au rendez-vous mais qu'entre les deux il y a ces jeunes qui vont apprendre à se découvrir, à s'apprécier et pour Hazel à s'ouvrir aux autres.

C'est surtout grâce à des échanges littéraires que Hazel et Augustus (Gus) vont se forger un objectif et se rapprocher de plus en plus.

Si dans l'ensemble je trouve que c'est très bien mené, j'avoue quand même que les passages de citations de l'ouvrage en cause m'ont perdue, tout comme ceux de certains poèmes que récite Hazel.

Etant destiné à livre jeunesse, je doute très sincèrement que les jeunes de 12 ans puissent aborder ces citations avec intérêt et compréhension.

Mais mis à part ce petit bémol, je suis bien certaine que l'histoire de Hazel et Gus plaira au plus grand nombre parce qu'il touche un sujet sensible et qu'il s'agit en plus d'adolescents en pleine recherche d'identité, d'amour, d'affection.

Dans une période de la vie où il est déjà difficile de se trouver, comment réussir à le faire avec en plus une maladie qui ne vous donne que peut de temps à vivre ?

C'est un sujet délicat qu'aborde ici John Green mais il le fait avec brio même si j'avoue que je ne me suis pas vraiment attachée à ces personnages.

Quoi qu'il en soit, je le recommande à tous pour le message qu'il apporte même si, encore une fois, il n'est pas si facile à lire tenant le contexte.
Revenir en haut Aller en bas
Sayou

avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 15/04/2013
Age : 39
Localisation : ☼ Montpellier ☼

MessageSujet: Re: Green, John - Nos étoiles contraires   Sam 17 Aoû - 17:08

Très belle lecture à la fois touchante et pleine d'humour. On peut passer du rire aux larmes en quelques secondes, que d'émotions !!! Quelle leçon !

J'ai adoré l'écriture fraîche et entraînante. Par moment par contre le sujet de fond est difficile, c'est dur.
Les personnages sont vifs d'esprit et toujours à la répartie spontanée, waouh un régal.

J'en retiens une grande leçon de la vie : savoir vivre avec ce qui se présente, maintenant et croquez la vie à pleine dent.
J'ai trouvé ces 2 adolescents admirables, ils sont la béquille mutuelle de l'un et de l'autre pour toujours s'élever plus haut et vivre tout à fond.
Croquons la vie... avant que ça soit elle qui nous croque...

_________________
*** Jeune femme parfaite (...ment) fantaisiste ***

"Il n’y a que dans les livres qu’on peut changer de vie. Que l’on peut tout effacer d’un mot. Faire disparaître le poids des choses. Gommer les vilenies et au bout d’une phrase, se retrouver soudain au bout du monde."

G.Delacourt - La liste de mes envies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neige

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 02/02/2013
Age : 43
Localisation : Indre (36)

MessageSujet: Re: Green, John - Nos étoiles contraires   Jeu 22 Aoû - 9:22

c'est un livre simple et beau à la fois, autant sur l'écriture que par les personnages.

Une belle leçon de courage que nous donne ces jeunes et jusqu'au 3/4 du livre je pensais que ce serait Hazel qui "partirait" avant Gus puisque l'on ressent vraiment les symptômes grandissant de son cancer.

J'ai trouvé ces jeunes d'une grande maturité, qui veulent vivre tout à fond car ils savent que leur vie est en sursis, j'ai aimé leur découverte de l'amour et ce que représente d'être deux. Le schéma du "puceau" m'a fait sourire, c'est là qu'on voit que ces jeunes vivent dans la spontanéité.

J'ai bien aimé leur quête en Hollande pour connaître la fin inachevée du livre "une impériale affliction" mais le cynisme et le peu de considération de l'auteur vis à vis de ces jeunes m'a dérangé. On trouve un auteur ermite et alcoolique qui s’apitoie sur lui alors qu'il a en face de lui des jeunes condamnés il trouve le moyen d'être odieux. J'espérais qu'il trouve une fin du livre digne des attentes de Gus et Hazel et moi-même j'ai été déçue qu'il ne le fasse pas (même si on comprend mieux à la fin avec la découverte de sa vie passée et du décès de sa propre fille).

Voilà ce livre n'est pas un coup de coeur, il bouleverse c'est sur puisque la maladie touche des enfants et rien n'est plus sacré pour moi que des enfants, mais j'ai trouvé des passages longs et sans intérêts à mes yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Green, John - Nos étoiles contraires   Sam 11 Jan - 18:35

J'ai beaucoup aimé. C'est le premier livre que j'ai lu sous format epub sur ma liseuse. J'ai eu un peu de mal à accroché et puis finalement ça s'est bien lu. L'histoire est simple, pas de fioriture sur je puis dire. J'ai été séduite par la plume de l'auteur c'était simple et vrai. Ce n'était pas un coup de coeur, mais j'ai vraiment beaucoup aimé, j'ai été bouleversée à la fin du roman, mais en même temps c'était la suite logique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Green, John - Nos étoiles contraires   Dim 12 Jan - 15:02

Citation :
Mon avis :

Merci aux éditions Nathan pour ce SP.

Comme vous le savez sans doute, je suis une grande fan de John Green. Après avoir adoré « Le Théorème des Katherine », avoir eu un coup de cœur pour « Qui es-tu Alaska ? », c'est avec grand plaisir que je me suis lancée dans « Nos étoiles contraires ».

Hazel a 16 ans et un cancer de la thyroïde avec des métastases dans les poumons. Elle se balade avec un chariot contenant une bombonne d'air qui est reliée à son nez. Sa mère l'oblige à aller au groupe desoutien hebdomadaire avec d'autres jeunes cancéreux, Hazel déteste ça et n'en voit pas l'utilité tout comme Isaac, atteint du cancer de l’œil. Un jour, Isaac va amener Augustus (qui est en rémission) ausoutien. Petit à petit, Hazel et Augustus vont tomber amoureux l'un de l'autre.

A la lecture de ce chef-d’œuvre, je crois avoir autant ri qu'été chagrinée. Ceci m'a beaucoup surprise, étant donné que le thème principal est le cancer. Je ne m'attendais vraiment pas à avoir des fous rires ! John Green n'a eu une fois de plus épatée, il sait faire passer le lecteur des larmes au rire sans aucune difficulté.

Contrairement à ce que je pensais, je n'ai pas versé une larme. Chagrinée, je l'ai été mais en larmes non. Avant d'entamer « Nos étoiles contraires », j'ai lu quelques avis et les chroniqueurs disaient avoir beaucoup pleuré, j'ai donc pensé que moi aussi et que le livre était vraiment triste. Au final je suis un peu déçue de ne pas avoir ressenti ce à quoi je m'attendais...

Mon avis : 4,5/5

Citations : « Maman a pris Bleu sur l'étagère au-dessus de mon lit. Je précise que Bleu est le nounours bleu que j'ai reçu pour mon premier anniversaire, un âge où personne ne voit d'inconvénient à ce que vous appeliez vos copains en fonction de la couleur de leur peau. » Page 49.

« Le chagrin ne vous change pas, Hazel, il vous révèle. » Page 301.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Green, John - Nos étoiles contraires   Jeu 12 Juin - 20:19

Marrant et bouleversant

Ce livre est une nouvelle lecture commune avec Anne Sophie (À la découverte des livres) et je suis plus que ravi de l’avoir lu avec elle.

Jeune fille de seize ans atteinte d’un cancer, Hazel est une adolescente un peu rebelle. Elle suit des cours à l’université et va régulièrement à des réunions de soutien pour les personnes atteintes de la même maladie qu’elle. C’est à une de ces réunions qu’elle rencontre Augustus, un jeune garçon bien singulier. Lui aussi a eu un cancer, mais il est en rémission complète. Une incroyable relation va se nouer entre eux.

On est rapidement embarqué dans l’histoire. Les événements s’enchaînent à une vitesse folle et on n’a pas le temps de s’ennuyer. L’élément le plus intéressant de ce roman, c’est l’humour dont l’auteur a doté ses personnages. Et c’est un humour bien amené dans un livre qui traite d’une maladie grave.

J’ai trouvé Hazel touchante, bouleversante même. Son cancer l’a rendue très mature, mais reste malgré tout une adolescente et qui peut parfois piquer des crises. Son amie Kaitlyn m’a beaucoup fait rire. Elle est un peu déjantée, et j’adore ça. Par contre, bien qu’il soit normal qu’elle s’inquiète pour sa fille, la mère d’Hazel est surprotectrice selon moi. Elle a tout abandonné pour s’occuper de sa fille à plein temps, mais Hazel n’a pas toujours envie d’avoir sa mère sur son dos. Quant à Augustus, il est courageux, généreux, chevaleresque : un ange en quelque sorte.

Néanmoins, j’ai trouvé un gros défaut à ce roman : le manque de descriptions. On n’a qu’une vague idée du physique de chacun des personnages. Hazel et Augustus font des sorties dans des parcs, ils partent également quelques jours à Amsterdam. Ce sont des lieux qui auraient mérité d’être décrits plus en profondeur.

La fin est un impressionnant retournement de situation qui m’a surpris, je dois bien l’avouer. Après avoir refermé ce roman, j’ai beaucoup cogité sur moi, sur mes grands-parents, sur mon oncle, sur des personnes qui me sont proches, mais aussi sur des personnes dont j’ai seulement entendu parler. Difficile de l’imaginer, mais pendant ma lecture je n’ai pas versé une larme, ce n’est qu’avec les divagations de mon esprit que les gouttes ont commencé à perler.

En résumé, Nos étoiles contraires est pour moi un très bon livre malgré quelques défauts. Je vous conseille vivement de le lire si vous ne l’avez pas encore fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Green, John - Nos étoiles contraires   Jeu 12 Juin - 21:15


Mon avis :

Hazel est gravement malade. À seize ans, après avoir subi un cancer de la thyroïde, celui-ci s’est étendu à ses poumons. Elle se sait condamnée : la médecine ne parviendra pas à la guérir, seulement à prolonger sa vie grâce à un médicament qui empêche les métastases qui envahissent ses poumons de se développer. Cependant, elle n’est plus capable de respirer par elle-même, c’est pourquoi elle est constamment reliée à une bouteille d’oxygène. Pensant qu’elle déprime, ses parents l’obligent à se rendre à un groupe de parole où d’autres jeunes cancéreux sont libres de s’exprimer. Hazel s’y ennuie carrément, et son plus grand loisir y est l’échange de regards dubitatifs et de soupirs avec son ami Isaac, qui a un cancer des yeux. Grâce à ce dernier, elle va faire la connaissance d’Augustus, qui souffre d’un ostéosarcome et a été amputé d’une jambe. Néanmoins, il semble sauvé d’après les dires des médecins. Entre eux, une magnifique histoire d’amour voir le jour… Mais auront-ils le temps et la force de la vivre ?

Il y a certains romans qui sont vraiment difficiles à chroniquer, et Nos Étoiles contraires en fait partie. Je vais cependant tenter de faire de mon mieux. L’histoire est incroyablement poignante, les personnages hyper attachants, et les sentiments du lecteur mis à rude épreuve. Ceci étant dit, je vais pouvoir développer.

Les protagonistes sont tous à la fois fragiles et forts : forts par leur caractère et si fragiles à cause de leur état de santé. Ils nous démontrent que la vie est fragile, qu’elle ne tient parfois qu’à un fil, et qu’elle est précieuse. Certains infinis sont plus longs que d’autres. Mais même s’ils n’ont que peu de temps devant eux, et ils en sont conscients, ils vont peut-être se donner une chance… à moins qu’Hazel ne s’y oppose. En effet, elle se considère comme étant une bombe prête à exploser, et elle voudrait faire le moins de dégâts sur son passage. Ses parents vont déjà atrocement souffrir lorsqu’elle décédera, il est inutile qu’elle rajoute le nombre de victimes collatérales…

Lors de leurs échanges, Hazel fait découvrir à Augustus son ouvrage préféré : Une impériale affliction de Peter Van Houten. Mais cet ouvrage se finit sur une fin ouverte, ce qui frustre incroyablement Hazel… et il en sera de même pour Augustus, qui appréciera cet ouvrage tout autant qu’elle. Augustus décide donc de tout mettre en œuvre pour aller à Amsterdam avec Hazel, afin de rencontrer ce fameux Van Houten pour qu’ils répondent à leurs questions. Parviendra-t-il à exaucer ce souhait ? Tous les vœux ne sont pas réalisables, et celui-ci semble assez compromis vu l’état de notre héroïne…

Par ailleurs, il y a les parents de Hazel, qui sont incroyables. Sa mère a tout laissé tomber pour s’occuper d’elle H24, pour répondre à ses moindres besoins. Elle et son époux vouent un amour inconditionnel à leur fille, et la perspective de la perdre semble être une souffrance insurmontable. Pourtant, ils savent que le cancer d’Hazel est de stade 4 et qu’elle est inguérissable. Par ailleurs, il y a Isaac, qui va en l’espace de quelque jour perdre la vue ainsi que sa petite amie…

Ce roman est magnifique, à la fois coup de cœur et crève-cœur, coup de foudre et coup de poing. C’est un mélange d’émotions pétillantes, et l’ouvrage Nos Étoiles contraires vous promet de passer du rire aux larmes. Pour ma part, c’est un très gros coup de cœur. Un livre à lire absolument !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Green, John - Nos étoiles contraires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Green, John - Nos étoiles contraires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Jeunesse :: Young adult-
Sauter vers: