Le plaisir de lire
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Destefano, Lauren - Ephémère, Tome 1 : Le dernier jardin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
Coup de coeur
33%
 33% [ 1 ]
Adoré
0%
 0% [ 0 ]
Bien aimé
0%
 0% [ 0 ]
Sans plus
67%
 67% [ 2 ]
Détesté
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Olnapac
Admin
avatar

Messages : 3017
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Destefano, Lauren - Ephémère, Tome 1 : Le dernier jardin   Mer 1 Mai - 12:59

Fiche de lecture

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Année d’édition: 2011
Editions : CASTELMORE EDITIONS
Nombres de pages: 350 pages

Prix – Amazon: 7,99€
Format numérique

Prix – Fnac: 7,99€
Format numérique

Quatrième de couverture :

L'humanité croyait son avenir assuré. La science avait créé des enfants parfaits, immunisés contre toutes les maladies. Mais qui pouvait imaginer le prix à payer ? Car désormais, personne ne survit au-delà de vingt-cinq ans. Le monde a changé. Pour les jeunes femmes, la liberté n'est plus qu'un souvenir. Au nom de la survie de l'espèce, elles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames. Rhine a seize ans. Quand elle se réveille dans une prison dorée, elle n'a qu'une idée en tête : fuir. Qu'importe l'amour que lui portent son mari et ses soeurs épouses. Quand on n'a que quelques années à vivre, la liberté n'a pas de prix.


_________________
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine

avatar

Messages : 1758
Date d'inscription : 03/02/2013
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Destefano, Lauren - Ephémère, Tome 1 : Le dernier jardin   Mer 1 Mai - 13:20

Elles sont des dizaines, dans le noir, debout, bousculées et transportées. Enlevées, sans savoir où elles vont. Elles sont trois à être sélectionnées. Parmi elles, Rhine, seize ans. Elles sont emmenées dans une superbe demeure, logées chacune dans une luxueuse chambre avec du personnel à leur disposition. Mais ce palace est une prison. Rhine, Cecily et Jenna deviennent les trois épouses de Linden, un jeune homme de vingt ans qui a déjà une première épouse, une jeune femme appelée Rose. Et le temps presse: à vingt ans, Rose n’a plus que quelques semaines à vivre. Comme toutes les filles depuis que la médecine a permis à une génération entière de se défaire de toutes les maladies, condamnant toutes les générations suivantes à mourir prématurément. Les filles à vingt ans, les garçons à vingt-cinq. Voilà pourquoi le monde va si mal, et que pendant que certaines pourrissent dans des orphelinats ou essaient de survivre dans la rue, on enlève des filles pour les revendre à des riches jeunes hommes en mal de descendance. Arrachée à son frère jumeau, sa seule famille, Rhine n’a plus qu’une obsession: s’enfuir. Elle se rend vite compte pourtant que Linden est à mille lieues de se douter du calvaire qu’elle vit, mais que ce n’est pas le cas de son père, Vaughn, qui appartient à la première génération et qui, non content de tenir la maisonnée d’une main de fer, mène au sous-sol de mystérieuses expérimentations pour trouver un antidote au fléau qui fauche la population dans la fleur de l’âge.

La sublime couverture et le résumé assez intrigant de ce livre avaient attiré mon attention. Je dois dire que sur beaucoup de points, je reste sur ma faim. Le début de l’intrigue est excellent et, pour une fois, j’ai apprécié qu’un livre jeunesse ne s’embarrasse pas du politiquement correct. Les jeunes filles qui ne sont pas sélectionnées sont abattues purement et simplement, les épouses sont des génitrices et même si Cecily a à peine treize ans, elle est clairement là pour avoir un enfant. Le système est tout particulièrement intéressant et je me suis plu à essayer de comprendre quel était exactement le rôle de chacun, si Linden était si innocent que cela, si Cecily et Jenna était réellement digne de confiance, à quel saint se vouer dans cette prison dorée.
Car Rhine elle-même petit à petit se prend à se satisfaire de cette vie protégée où elle ne manque de rien, à être solidaire de ses “soeurs–épouses” et à jouer le jeu que l’on attend d’elle, sans trop vraiment savoir pourquoi. Et le point fort de ce roman est probablement la manière avec laquelle il parvient à nous convaincre que la vie est idéale dans cette maison: même les domestiques semblent ravis, certains sortis d’un orphelinat où ils n’avaient aucun avenir. Les moindres désirs des épouses peuvent être exaucés, qu’il s’agisse d’un caprice en guise de repas ou d’un terrain de jeu dans le jardin, jusqu’à des détails ridiculement girly comme les bonbons colorés ou la mousse rose du bain. Ce sont d’infime détails qui viennent se glisser dans le paysage et le rendre grinçant, comme les fenêtres qui ne s’ouvre pas ou la carte magnétique qui ouvre l’ascenseur.
Pourtant, l’intrigue m’a semblé à de très nombreux niveaux bien peu creusée. On ne saura jamais ce qui se passe réellement dans les sous-sols, qui est vraiment Vaughn. Avec sa volonté d’éviter constamment de lever les soupçons, Rhine empêche aussi toute action réelle: j’espérais en permanence qu’elle essaie d’ouvrir les yeux de Linden, à défaut de se rebeller contre Vaughn. Mais elle se contente d’attendre, de raconter l’agonie d’une épouse, la grossesse d’une autre, en restant essentiellement spectatrice. Le rythme est très égal jusqu’à l’évasion de Rhine qui se déroule finalement avec une facilité presque déconcertante. Le tout reste donc un peu plat, même s’il se laisse lire sans difficulté aucune.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mabouquinerie.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Destefano, Lauren - Ephémère, Tome 1 : Le dernier jardin   Mer 1 Mai - 13:22

Mon avis :

Ce livre traînait dans ma PAL depuis plusieurs mois et c'est uniquement grâce à une lecture commune que j'ai pu me motiver pour le lire, même s'il me tentait beaucoup depuis que j'en avais lu plusieurs avis dessus.

Tout d'abord, c'est le genre dystopique de l'ouvrage qui m'avait intéressée. Depuis que j'ai découvert ce style de lecture, j'avoue être totalement accro et trouver mon comptant.

Dans Ephémère, c'est le côté manipulation génétique et les conséquences y afférent qui me plaisaient et qui me donnaient envie de lire ce livre. Que les jeunes fille ne vivent que jusqu'à 20 ans et les garçons jusqu'à 25, cela m'a tellement choquée que je voulais absolument savoir ce qui se passait dans cette histoire.

Le début de ma lecture a donc été très prenante puisque c'est grâce à Rhine, la narratrice qui nous raconte ce qu'est sa vie dans cette Société, que nous nous rendons compte de la difficulté que rencontre les jeunes pour vivre sereinement depuis que "la science a perfectionné l'art de faire des enfants" et finalement les a condamnés à une mort trop rapide.

Mon intérêt était très aiguisé et j'avais hâte de tout savoir, de tout connaître de ce monde, de ces personnes qui ont fait ses manipulations, de l'échec cuisant qui en découle pour les générations suivant la toute première quasiment éternelle...

Le livre m'avait littéralement engloutie dans ce phénomène impensable mais je me suis rendue compte que plus j'avançais et moins j'accrochais parce que finalement c'est toujours la même chose.

A partir du moment où Rhine est enlevée pour retrouver son futur mari, elle n'a qu'une obsession : sortir de cette vie et recouvrer sa liberté. Elle n'a que 4 ans à vivre mais elle souhaite pouvoir faire ce qu'elle veut, quand elle veut.

Bien sûr on apprend à connaître les personnages qui vont l'entourer et cela n'est pas inintéressant mais ce questionnement, cette hésitation incessante qui la prend trop souvent, on finit par rendre cette lecture difficile et vraiment trop trop lente pour moi.

J'attendais vraiment plus d'action dans ce genre de livre et malheureusement Ephémère n'en a que très peu. Au moment où cela bouge un peu et où on peut se dire "enfin ça démarre", tout tombe à l'eau et on repart dans les hésitations.

En somme, j'ai eu beaucoup de mal à terminer ma lecture. J'ai vraiment hésité à aller jusqu'au bout mais malgré tout, et même si je m'en doutais, je voulais savoir comment ce tome allait se terminer.

J'espère très sincèrement que le tome 2 sera beaucoup en action pour qu'il soit plus intéressant et prenant. Pour l'instant, je ne sais pas si je le tenterai. A voir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Destefano, Lauren - Ephémère, Tome 1 : Le dernier jardin   Mer 1 Mai - 14:29

Mon avis :

Je remercie tout d'abord Angelebb pour ce LV.

La couverture est vraiment magnifique, ça m'a tout de suite attirée. (On se demande bien pourquoi toutes les maisons d'édition l'on gardée!)Le résumé est sympa aussi je trouve, il reste dans le même thème que la couverture. On retrouve la géométrie, les couleurs fuchsia, bleu/violet.

Dans le monde de Rhine, la population est presque parfaite, plus de maladie. Un monde presque parfait. Sauf que les femmes meurent à 20 ans et les hommes à 25 ans. Et que les jeunes filles se font « kidnappées » par les Ramasseurs, elles sont conduites dans de grandes demeures et deviennent les Épouses d'hommes très riches. Ça s'est le sort des plus chanceuses, car la plupart sont kidnappées mais pas choisies, alors elles finissent avec une balle dans la tête quelques minutes plus tard. Les Épouses sont traitées comme des reines, elles ont des domestiques et tout. Donc finalement, je me dis qu'elles sont peut-être pas si mal tombées puisque en dehors des grands manoirs c'est chaos total, la famine règne et n'oublions pas que les enfants voient leurs parents mourir très jeunes.Rhine, Jenna et Cecily sont les trois Épouses de Linden. Et Linden à un père (oui, un père en chair et en os, il est de la première génération, donc avant que l'humanité meurt très tôt), son père trafique un soit disant Antidote pour que les gens redeviennent comme avant, autrement dit pour que leurs vies s'achèvent vers 85 ans. Avec Gabriel, un domestique, elle va découvrir que Vaughn (quel nom!), le fameux père de Linden, serait prêt à faire n'importe quoi pour son antidote... Et pour couronner le tout, depuis qu'elle est arrivée au manoir Rhine, elle n'a qu'une envie : S'évader. Avec Gabriel. Mais comment s'échapper d'un endroit sans issue ?

Coté personnage, Rhine m'a bien plus. Même si à sa place je n'aurais pas voulu partir de cette maison, j'aurais plutôt profité des domestiques, de la nourriture à volonté, de la bibliothèque... Mais bon chacun son point de vu !Cecily est la plus jeune des trois, elle est un peu chiante... Mais à la fin du livre elle va faire quelque chose que j’apprécie beaucoup... Mais je vous en dis pas plus, je crois que j'ai déjà trop parlé dans le paragraphe du dessus !J'ai adoré Jenna. C'est la plus grande, elle a 17 ans au début. Celle qui adore lire des romans à l'eau de rose, et qui déteste Linden et Vaughn plus que tout au monde. Je fini sur Deirdre, la domestique attitrée de Rhine. Cette petite fille doit avoir 8 ans pas plus, je me suis beaucoup attachée à elle !

Le style de Lauren DeStefano est superbe. Si j'ai autant aimé ce livre c'est sans doute pour ça. Elle a écrit un livre qui ne ressemble à aucun autre, il se démarque vraiment des autres dystopies que j'ai pu lire. Le style est un peu soutenu par moment mais ça ne m'a pas gênée.

Bref, un livre unique à lire absolument. Le tome 2 est sorti au États-Unis il y a quelque temps, mais aucune date est prévue pour sa sortie en France... J'ai hâte de le lire, surtout qu'il est centré sur un autre sujet a en juger par la fin de celui-ci...

Ma note : 5/5 Coup de cœur !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Destefano, Lauren - Ephémère, Tome 1 : Le dernier jardin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Destefano, Lauren - Ephémère, Tome 1 : Le dernier jardin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Jeunesse :: Dystopie-
Sauter vers: