Le plaisir de lire
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
Coup de coeur
75%
 75% [ 3 ]
Adoré
25%
 25% [ 1 ]
Bien aimé
0%
 0% [ 0 ]
Sans plus
0%
 0% [ 0 ]
Détesté
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Cordelia
Admin
avatar

Messages : 8081
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 43
Localisation : Liège

MessageSujet: Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes   Jeu 16 Mai - 18:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Année d’éditions: 2011
Editions : Le Livre de Poche
Nombres de pages: 928

Prix – Amazon: 9,20 €
Format poche

Quatrième de couverture :
Les brumes règnent sur la nuit, le Seigneur Maître sur le monde.

Vin ne connaît de l’Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d’acier des Grands Inquisiteurs.
Depuis plus de mille ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l’allomancie, la
précieuse magie des métaux. Mais Vin n’est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier,
le plus célèbre voleur de l’Empire, elle est entraînée dans un projet fou : renverser l’Empire.

Talentueux, passionné, Brandon Sanderson est depuis cinq ans l’un des auteurs les plus vendus à travers le monde.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aufildespagesdenath.blogspot.be
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes   Sam 18 Mai - 14:46

Mon avis :

Voilà plusieurs mois que j'avais entendu parler de cette série qui était géniale et tous les lecteurs sortaient très enchantés de leur découverte. J'ai mis un peu de temps à me lancer dedans mais je ne le regrette pas. Ni d'avoir attendu le bon moment, d'ailleurs. Et même si ce tome n'est pas un coup de coeur, il est tout de même de très très bonne qualité pour les férus de fantasy.

1) L'histoire :

L'univers que nous dépeint Brandon Sanderson dans sa série est très sombre. Il n'y a plus de soleil (du moins pas celui que nous avons), plus de verdure. Les chutes de cendres sont quasi-quotidienne et l'esclavage est de rigueur. Depuis que le Seigneur Maître a pris le pouvoir, le peuple skaa vit dans l'oppression et la servitude. Ils sont au service des nobles, eux-mêmes à la solde du Seigneur Maître.
Dans ce monde de noirceur dans lequel des obligateurs et inquisiteurs d'acier font régner la peur, quelques groupes de rebelles tentent d'inverser la tendance, de retrouver un monde d'avant l'Ascension. Mais comment parvenir à détrôner celui que tout le monde considère être Dieu ? L'Inaccessible. L'Immortel.

J'ai été totalement emportée par cette histoire même si j'avoue qu'il n'est pas évident, au début, de tout suivre et de tout comprendre sur la magie allomancienne que met en place l'auteur. C'est une magie qui se sert des métaux et qui permet aux Fils-des-Brumes d'attaquer ou de se défendre en fonction du métal qu'il brûle après l'avoir ingurgité.

Pas facile, donc, d'assimiler tous les métaux et les tractions, poussées ou apaisement qu'ils entraînent lors de leur utilisation. Mais une fois que tout se met en place et que l'on prend l'habitude de voir les personnages en parler, expliquer comment il faut s'en servir, c'est tout simplement génialissime.

On suit les meneurs dans leur quête, leurs recherches, duperies et autres. On vit une aventure prenante avec les skaa, les voleurs, les rebelles... On fait partie intégrante de cette narration est c'est excellent.

C'est avec Kelsier et Vin que nous allons tout découvrir de cet Empire Ultime, la terreur omniprésente de ce régime oppressif et la ténacité de Kelsier à vouloir changer ce monde, à tout faire basculer.

2) Les personnages :

Kelsier est celui par lequel tout va changer. Fils-des-Brumes, il a la capacité d'user d'une dizaine de métaux pour se défendre ou attaquer. Il ne se considère pas comme un rebelle mais plutôt comme un fauteur de troubles. Il estime que la population skaa a suffisamment souffert du régime du Seigneur Maître et qu'il est grand temps que les habitants s'affirment.
C'est un personnage comme je les aime : volontaire, têtu (peut-être un peu trop par moment), réfléchi. C'est un meneur exceptionnel mais qui a aussi ses failles. Sa rencontre avec Vin va à la fois le motiver dans ses actions mais aussi l'obliger à s'interroger sur ses propres motivations.

Vin est une adolescente de 16 ans. Elle a intégré un groupe de voleurs par son frère Rees, après que leur mère ait tenté de tueur la jeune fille. Elle vit dans la clandestinité et fait tout pour se rendre invisible. Elle sait posséder des talents particuliers que le groupe utilise mais c'est vraiment grâce à Kelsier qu'elle va comprendre qui elle est vraiment et la nature de ce qu'elle possède.
C'est un personnage très attachant par sa jeunesse et son passé, plaisant par son caractère et ses réparties. Dès le début, j'ai su qu'elle me plairait, qu'elle allait jouer un rôle important et je n'ai pas été déçue. C'est le personnage qui évolue le plus dans l'histoire : d'une jeune fille discrète et qui doute beaucoup, elle va s'épanouir et devenir une personne essentielle pour le groupe qui va la récupérer.

Viennent ensuite des personnages qui aideront Kelsier et Vin : Hammond (Ham), Dockson (Dox), Marsh, Sazed (que j'ai adoré), Lestibournes. Ils jouent tous, sans exception, un rôle relativement important pour nos deux héros. C'est un groupe homogène, très soudé que j'ai beaucoup aimé suivre dans la "folie" de Kelsier. Ils forment en quelque sorte une famille, les uns pour les autres.

On trouve aussi des nobles dont chaque famille constitue une Maison. Chacune d'entre elles est alliée ou ennemie politiquement avec d'autres. Les alliances se font et se défont. J'ai adoré retrouver certains personnages et certaines situations qui font découvrir des êtres prêts à faire l'impensable.

Enfin, il y a les obligateurs et les inquisiteur d'acier. Ils sont sous le contrôle du Seigneur Maître et leur objectif est de détruire les Fils-des-Brumes qu'ils ne peuvent pas contrôler. Il sont détestables, horribles à imaginer et entraînent une crainte plus que certaine au lecteur à chaque fois qu'il est question d'eux. La population les redoutent, le lecteur aussi !

Tous les personnages sont très charismatiques. Qu'on les aime ou non, grâce à eux, l'histoire est vivante. Le lecteur ne s'ennuie pas. On se pose tout un tas de questions et on suit cette narration sans aucun ennui.

3) Le style :

Un seul mot : magnifique.

La plume de Brandon Sanderson vous accroche dès le début et une fois lancé vous ne pourrez plus vous arrêter. Sa façon de décrire les paysages, les personnages, les émotions vous prend aux tripes.

Mis à part les descriptions liées aux entraînements d'Allomancie sur lesquelles j'ai eu vraiment du mal à me représenter les scènes (et encore ce n'est qu'au début), tout le reste est parfaitement rendu au point qu'on se l'imagine très facilement.

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu une écriture aussi plaisante, accrocheuse et fluide et ça fait un bien fou !


En bref, un tome excellent qui m'a fait passer un super moment de lecture. Si ce n'est pas un coup de coeur c'est uniquement parce que j'ai été un peu perdue au départ dans les descriptions d'Allomancie et parce qu'une scène m'a totalement ébranlée. Je ne m'y attendais vraiment pas et je ne voulais pas ça.

Mais il me tarde de lire le tome 2, Le puits de l'Ascension, pour savoir comment cela va se poursuivre.

Mon conseil : si vous n'avez pas encore commencé cette saga, c'est vraiment le moment de s'y mettre !

Un petit extrait pour vous mettre l'eau à la bouche :
Kelsier avait entendu des récits.
Des murmures évoquant une époque lointaine où le soleil n'était pas rouge. Où le ciel n'était pas obstrué par les cendres et la fumée, où les plantes ne luttaient pas pour pousser, où les skaa n'étaient pas esclaves. Une époque datant d'avant le Seigneur Maître. Mais elle était désormais quasiment tombée dans l'oubli. Même les légendes devenaient de plus en plus vagues.
Revenir en haut Aller en bas
Cordelia
Admin
avatar

Messages : 8081
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 43
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes   Sam 18 Mai - 14:47

Le moins que l'on puisse dire c'est que tu sais bien vendre ce que tu aimes Wink
Je vais retenir cette saga.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aufildespagesdenath.blogspot.be
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes   Sam 18 Mai - 14:53

Cordelia a écrit:
Le moins que l'on puisse dire c'est que tu sais bien vendre ce que tu aimes Wink
Je vais retenir cette saga.
T'as raison de la retenir. D'autant que je vais lire le tome 2 sous peu. S'il est aussi bon que le précédent, je crois que tu pourras même acheter carrément la trilogie d'un coup Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes   Mar 21 Mai - 8:30

Laissez-moi vous dire une chose : j'ai littéralement sauté de joie quand mon Chapelier fou perso m'a désigné ce titre. J'ai l'impression de l'avoir acheté il y a des mois de cela, et je n'avais jusqu'à maintenant pas trouvé le temps de le sortir de ma PAL. Maintenant que c'est chose faite, je peux vous assurer que Brandon Sanderson s'est acquis le droit de régner sur mon cœur et ma bibliothèque, aux côtés George R.R. Martin, Pierre Bottero, James Clemens... et j'en passe.

Tout a très bien commencé puisque... Il y a des cartes ! Ce n'est peut-être qu'un détail, mais J'ADORE les bouquins de fantasy qui dressent une carte de l'univers dans lequel évolue les personnages. Ne me demandez pas pourquoi, je crois que ça a toujours été ainsi.... Une sorte de fascination issue des MMORPG, je pense. Si Chéri me laissait faire, j'en recouvrirais les murs de l'appart.

Le premier tome de Fils-des-brumes prend place dans l'Empire Ultime, une contrée gouvernée par le Seigneur Maître depuis plus d'un millénaire. Personnage énigmatique au possible, nul ne sait vraiment qui il est : un dieu pour certains, un imposteur pour d'autres, il règne sur son empire d'une main de fer, délégant le pouvoir à ses hommes de main.
Vin, elle, est une skaa. Pour ne pas connaitre l'esclavage et la misère, elle a suivi les traces de son frère et est devenue une voleuse. Quand celui-ci l'abandonne, elle n'a plus d'autre choix que de subir sans broncher les fréquents accès de colère de Camon, le chef de la bande, sous peine de finir rejetée au fond d'une ruelle. Un avenir sombre et sans relief s'offre à elle... jusqu'à ce qu'elle rencontre Kelsier. D'un ego surdimensionné et d'un optimisme à toute épreuve, le jeune homme va lui dévoiler ses projets : renverser l'Empire Ultime. Mais pour cela, il semblerait que l'aide de Vin lui soit indispensable...

Hiiii, j'en suis encore toute chamboulée ! J'ai adôôôré ce premier tome, il rentre dès maintenant dans l'écurie de mes séries estampillées fantasy préférées. Hormis quelques petites longueurs deci, delà, je n'ai absolument rien à lui reprocher. Comprenez moi : je l'ai commencé mercredi et fini dimanche. 900 pages en quelques jours ! Et pourtant, je n'étais absolument pas pressée d'en voir le bout, tant j'ai été conquise par l'univers créé par B. Sanderson.

Bon, la trame est plutôt courante, vous l’admettrez : un groupe de "gentils" face à un "méchant" réputé invincible, on connait. Mais c'est le propre de la Hight Fantasy ! Cela ne m'a donc pas gênée outre mesure, surtout que Monsieur S. a très bien su se réapproprier les codes du genre pour en faire quelque chose de très original. Sorciers, elfes, nains et créatures diverses et variées n'ont pas leur place ici, ça non ! Nous découvrons à la place l'allomancie et la ferrochimie, deux magies utilisant les métaux. Pratiquée par les brumants et les fils-des-brumes pour la première, et par les Terrisiens pour la seconde, je les ai trouvées réellement... fantastiques. Elles m'ont tout simplement fascinée, j'étais à l'affût du moindre détail les concernant, de la moindre de leur manifestation. Je ne voudrais pas trop vous en dire à leur propos, pour vous laisser le plaisir de la découverte. Mais elles apportent toutes deux un intérêt fou à l'ouvrage, tant elles le distinguent du lot.

Les personnages m'ont également beaucoup plu. Éloignés de tout manichéisme, ils essayent avant tout de tirer leur épingle du jeu. La petite Vin, en premier lieu, m'a énormément touchée : elle m'a fait l'effet d'une enfant complètement effrayée, prête à sortir les griffes à la moindre alerte. Elle possède en elle une grande force, mais n'en a absolument pas conscience. J'ai aimé la voir s'ouvrir aux autres, la voir (re)prendre confiance en elle et en la vie. C'est sans conteste le personnage qui présente l'évolution la plus intéressante, et j'ai hâte de voir ce que cela donnera dans les tomes prochains.
Kelsier m'a lui aussi touchée, même si sa... légèreté peut parfois être déconcertante. Certaines de ses reparties m'ont franchement fait sourire, j'ai beaucoup aimé la relation qu'il tisse avec ses comparses. Son histoire m'a émue au possible... ENFIN BREF, je m'y suis attachée. Beaucoup.

Et parmi tous les autres... Brise, Ham, Clampin, Elend, Marsh, Sazed... Tous, je les ai tous appréciés, mais j'ai une petite préférence pour Ham. Je l'ai trouvé adorable sous tous ses muscles, très réfléchi, très... humain. J'ai regretté qu'il disparaisse pendant une bonne partie de l'ouvrage, mais je me console en espérant qu'il prendra une plus grande place dans le second tome.

J'aurais tendance à attribuer à ce livre un petit côté Dark Fantasy. Je ne perçois pas les différents sous-genres de la fantasy comme exclusifs les uns des autres, et m'est avis que cette série n'est pas que de la Hight Fantasy, ses personnages oscillant perpétuellement entre le bien et le mal. Brandon Sanderson ne prend pas de pincettes et de nombreux passages m'ont fait frémir. Les combats sont saisissants, les scènes de torture franchement répugnantes. Mais le plus terrible reste tout de même la description du quotidien des skaa, dans la capitale de l'Empire ultime, Luthadel. Autant de détails qui m'ont poussée à taguer cette chronique ainsi...

Parlons un peu de cette contrée, justement. Elle colle tout à fait au côté sombre de l'ouvrage, le renforce et lui donne du poids. Imaginez : un paysage désolé, des cendres tombant constamment du ciel, des plantes flétries aux couleurs sombres et des brumes recouvrant tout dès la tombée de la nuit. Voilà pour la campagne... Quant aux villes, vous pouvez rajouter un monceau de ghettos, quelques masures branlantes, de nombreux manoirs hérissés de tourelles et de piques, ainsi qu'un nombre incalculable de ruelles laissées à l'abandon. Mhh, pas tout à fait la destination rêvée pour partir en vacances, n'est-ce-pas ? Cet univers a provoqué en moi une grande lassitude, un certain... désespoir. Et mon dieu que c'est bon ! Il a véritablement pris substance sous mes yeux, j'y étais. Une fois encore, Brandon Sanderson se dégage des (mauvaises ?) habitudes du genre et n'en fait qu'à sa tête, donnant dans l'originalité avec un talent certain : exit le traditionnel voyage pour dénicher le méchant, nous sommes déjà sur place. Libre à l'auteur d'imaginer alors dans les détails le paysage principal... Et pour quelqu'un qui, comme moi, aime les cartes, c'est assez jouissif. Surtout quand l'auteur en question manie avec une grande dextérité son stylo bic.

Je dois dire que j'ai été charmée par le style de Monsieur S. : fluide, visuel et efficace, il m'a permis de rentrer très rapidement dans l'ouvrage, et surtout d'y rester. Car, pour tenir 900 pages, il faut le faire. En somme, c'est un carton plein pour ce premier tome et, comme souvent quand je me plonge dans une telle épopée, j'en ressors le cœur gonflé à bloc et un brin rêveuse. C'est décidé, je ne le cache plus : la fantasy et moi, c'est une grande histoire d'amour, et B. Sanderson vient d'y trouver sa place.

En bref, une trilogie mêlant habilement Hight et Dark Fantasy pour notre plus grand plaisir : les personnages sont bien construits et attachants, l'univers sombre et inquiétant et les magies... Simplement merveilleuses. A découvrir d'urgence !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes   Mar 21 Mai - 8:33

Youpiiii !!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes   Mar 21 Mai - 8:36

Hiiii, m'en parle pas !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes   Mar 21 Mai - 8:41

Bouchon des bois a écrit:
Hiiii, m'en parle pas !!!!
T'as le tome suivant dans ta PAL au moins ?! Je vais bientôt le lire d'ailleurs. J'ai trop hâte et en même temps j'espère que je n'aurai pas trop oublié de détails du tome 1.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes   Mar 21 Mai - 9:51

Non, je ne l'ai pas :snif J'espère que chéri sera généreux, sinon je devrais attendre un mois :/ Je te souhaite une très bonne lecture dans ce cas Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Roulae

avatar

Messages : 1256
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 28
Localisation : Marchin, Belgique
Lecture du moment : N'éteins pas la lumière, Bernard Minier

MessageSujet: Re: Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes   Mar 21 Mai - 9:57

Bon, après de tels avis, comment dire le mien avec originalité?

J'ai adoré, pour les mêmes raisons que Belledenuit et Bouchon. Depuis un certain temps, je cherchais le tome 2 mais pas moyen de le trouver... Mais le trois vient de sortir en poche et donc le deux est également remis un peu en évidence... Et je l'ai ! OUI !

Par contre, je ne sais pas quand je vais le lire...

J'ai adoré cette entrée en matière. Je ne sais pas quoi dire d'autre ^^ tout a déjà été dit :p

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roulae.blogspot.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes   Mar 21 Mai - 13:16

Nous sommes unanimes Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sanderson, Brandon - L'empire ultime, tome 1, Fils des Brumes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Science-fiction - Fantasy - Bit-lit :: Fantasy-
Sauter vers: