Le plaisir de lire
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gee, Emily - La voleuse sans ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
Adoré
50%
 50% [ 1 ]
Bien aimé
0%
 0% [ 0 ]
Sans plus
0%
 0% [ 0 ]
Détesté
50%
 50% [ 1 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Olnapac
Admin
avatar

Messages : 3017
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 40
Localisation : Belgique

MessageSujet: Gee, Emily - La voleuse sans ombre   Sam 1 Juin - 14:37

Fiche de lecture

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Année d’édition: 2009
Editions : Bragelonne
Nombres de pages: 401 pages

Prix – Amazon: 19,00 €
Grand format

Prix – Fnac: 19,00 €
Grand format

Quatrième de couverture :

Grâce à la magie qui coule dans ses veines, la jeune Melke sait se rendre invisible. Un don partagé par son frère Hantje et qui ferait d'eux des voleurs hors pair, s'ils n'avaient renoncé cet héritage et refusé de devenir de véritables " spectres " s'enrichissant grâce à des larcins faciles. Pourtant, un matin, Hantje a franchi l'interdit. Tandis qu'il dérobait les trésors des salamandres, cruelles créatures avides d'or et de pierreries, il s'est fait capturer. En échange de la liberté de son frère, Melke doit à son tour enfreindre sa promesse et voler pour le compte des salamandres un collier détenu par les descendants d'un famille autrefois fière et puissante. Mais ce faisant, elle déchaîne sur eu une horrible malédiction. Un insupportable dilemme commence alors pour Melke, tiraillée entre la vie de son frère et celle des gens qu'elle doit condamner pour le sauver...



_________________
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gee, Emily - La voleuse sans ombre   Ven 14 Juin - 8:25

Mon avis :

J'avais cet ebook dans mon Reader depuis pas mal de temps et j'étais très intriguée par l'histoire. Du coup, je l'ai proposé en lecture commune sur un forum et il a été sélectionné. J'étais ravie de constater que plusieurs personnes avaient envie de le découvrir avec moi. Malheureusement, si la couverture est superbe et que le résumé est tentateur, le contenant lui n'a pas été à la hauteur de mes espérances.

Si je dois synthétiser ce qui ne m'a plu, cela donne ça :

  • pas de mise en place progressive
  • rythme trop lent
  • pas d'action
  • des personnages peu attachants (surtout l'un d'entre eux)
  • une fin vraiment trop rapide


Après c'est aussi une histoire de goût mais lorsque j'ouvre un ouvrage de fantasy ce que j'en attends essentiellement c'est connaître l'univers dans lequel je vais évoluer en même temps que les personnages, apprendre qui ils sont, d'où ils viennent, quelle magie ils possèdent et ce qu'elle entraîne pour leur prochain...

Dans La voleuse sans ombre, vous ne saurez pas vraiment où vous vous situez. Avec quelques menues informations qu'il faut chercher, vous apprendrez que Melke et son frère Handje ont quitté leur région de Stenrik (terre froide et rocailleuse) pour venir en Bresse, plus au sud. Cela dit, vous n'en saurez pas davantage et je n'ai eu cette information qu'au milieu de l'ouvrage.

C'est bien difficile de se faire une idée des personnages et de leur histoire à ce moment là de la narration. Car l'auteur ne dévoilera rien du passé des personnages si ce n'est que petit à petit et avec uniquement l'essentiel. A croire, qu'elle ne voulait pas abuser de son imagination à moins qu'elle ne voulait pas embrouiller son lecteur.

Quoi qu'il en soit, je n'ai jamais été embrouillée car les détails manquent cruellement. Et c'est là aussi, le gros défaut de ce one-shot. D'ailleurs, avec ses 340 pages et un seul tome, il était évident que cela ne pouvait pas faire un roman fantasy exceptionnel.

Pourtant, il y avait de quoi faire parce que l'auteur a de très bonnes idées à placer. La magie n'est certes pas exceptionnelle (un don de parler mentalement à un chien pour Bastian, être guérisseuse pour sa soeur Liana, être des spectres pour Melke et Handje) mais si cela avait été un peu approfondi cela m'aurait davantage plu.

On croise aussi des êtres fantastiques qui ne sont pas assez exploités et que l'on voit, finalement, assez peu : des lamies, des griffons, des psaarons et des salamandres qui composent les quatre éléments que sont la terre, l'air, l'eau et le feu.

Je vous le dis, il y avait du potentiel mais Emily Gee n'a pas su exploiter ce qu'elle proposait là. C'est franchement dommage parce que côté écriture il n'y a rien à dire. C'est simple, bien écrit et les personnages même s'ils ne m'ont pas touchée, sont plutôt bien décrits.

Le seul que je n'ai pas aimé par son caractère et son attitude est Bastian. Il est trop imbu de sa personne, se répète sans arrêt, fait des erreurs mais ne s'en rend compte qu'après coup. Je l'ai trouvé plutôt égoïste et sans coeur même s'il est très proche de sa soeur et fait tout pour la protéger. D'un être qui déteste Melke par sa nature, la fin ne le rend pas pour autant adorable. Son changement de comportement est trop brutal pour être crédible. Cela donne une impression de fin bâclée.

Je suis sincèrement très déçue par cet ouvrage parce qu'il manque cruellement de développement pour être très bon. C'est dommage pour la lectrice que je suis parce que, du coup, je ne le conseille absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Tia
Modératrice
avatar

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/02/2013
Age : 25

MessageSujet: Re: Gee, Emily - La voleuse sans ombre   Sam 2 Jan - 23:53

Je suis tombée par hasard sur la fiche de ce livre et vu que j'ai un avis complètement différent de l'avis au dessus, je poste mon commentaire (fait il y a plus d'un an, quand j'avais lu le livre)

Mon avis :

L'ancêtre de Bastian et Liana sal Vere a dérobé et caché un collier de grande valeur à un psaaron, une créature marine sans pitié qui en guise de châtiment, a privé leur terre d'eau. Bastian et Liana vivent avec cette malédiction depuis toujours et n'attendent qu'une chose : l'équinoxe de printemps et le retour du psaaron, pour qu'ils puissent lui rendre le collier enfin retrouvé et ainsi lever la malédiction. Mais quelques jours avant l'équinoxe, Melke leur vole le collier afin de libérer son frère, retenu en otage par des salamandres. Ce n'est que plus tard qu'elle apprendra la valeur de ce collier, ce qui la poussera à aller le re-voler. Quel qu'en soit le prix.

Une des premières choses que j'ai aimé dans ce roman, c'est qu'ici les viles créatures sont plutôt inhabituelles. Pas de démon, dragon, elfe, ange, mais des lamies, des psaarons, des salamandres et des griffons.

Ensuite, c'est un roman sans suite, donc l'action va relativement vite, on est plongé dans le bain dès le début avec Melke qui vient de voler le collier et qui va le porter aux salamandres. Pas de descriptions interminables avant qu'il se passe enfin quelque chose. De même, les dialogues sont toujours assez courts et incisifs, pas de blabla superflu.

De plus, l'auteur alterne les points de vue entre celui de Melke et celui de Bastian, avec parfois de petites incursions dans les pensées de Liana et Hantje, le frère de Melke. C'est frais et bien fait, on en apprend un peu plus à chaque fois sur les personnages, leurs ressentis, leurs dilemmes.

Cependant, l'action se déroule presque à huit clos, j'entends par là qu'on a quatre personnages (Melke, Bastian, Liana et Hantje, d'accord, on peut rajouter Endal, le chien de Bastian, très présent dans le roman, parce que Bastian a un don assez particulier ...) qui passent le plus clair de leur temps sur le domaine des sal Vere, et c'est tout. Bon, certes, ils font une ou deux incursions chez les salamandres et Bastian va une ou deux fois à la ville mais ça reste relativement épisodique. Je ne saurai pas vraiment dire si ce "manque" de contacts et de personnages secondaires m'a gêné ou pas, plutôt pas, mais c'est assez marqué (et marquant car plutôt inhabituel).
En parlant des personnages secondaires justement, on en compte deux grosso modo, le capitaine de la garde Michaud et la maîtresse de Bastian, Silvia. La présence de la maîtresse est nécessaire pour lui faire comprendre ce qu'il comprend, mais quel est vraiment l'intérêt de l'histoire avec la fille du port et Michaud ? Nous sortir un peu de la tête l'intrigue principale ? Ouais ... bon ... d'accord ... mais ça reste un peu inachevé non ?

Cependant, le point le plus intéressant du roman est selon moi le message sous-jacent que l'auteur a essayé de faire passer ici : une protestation contre la xénophobie et le racisme. Comment elle fait ça ? Facile. Avec Bastian et Melke.
Melke est un spectre, elle peut devenir invisible (et s'est servie de son don pour voler le collier à Bastian) et sa famille a été tuée à cause de cette particularité donc elle et son frère se sont enfuis vers l'Ouest, vers des terres plus accueillantes pour des gens comme eux. La première fois que Bastian voit Melke, il la traite de "créature" parce que c'est tout ce qu'elle est pour lui, pas une femme, mais un être contre nature. Elle est l'étranger différent sur lequel sont colportées bon nombre de vieilles légendes peu flatteuses.
Bastian est l'incarnation même de la xénophobie : il a peur de ce qu'il ne connaît pas et souhaite l'éliminer. Et cependant, au fil des jours, il va apprendre à la connaître, apprendre son histoire, et il va se rendre compte qu'au final, elle n'est pas si différente de lui, que même l'étranger peut avoir des espoirs et des peurs. Personnellement, je ne peux m'empêcher de faire le parallèle avec certains moments de notre histoire ...

Quoi qu'il en soit, un petit mot sur la fin, peut-être un peu rapide ... J'aurai bien aimé un petit épilogue quelques mois plus tard ...

En résumé, j'ai quand même passé un très bon moment (j'avais du mal à le lâcher pour tout vous dire !), et sachant que c'est le premier roman de l'auteur, je ne dirai qu'une chose : ça promet !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gee, Emily - La voleuse sans ombre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gee, Emily - La voleuse sans ombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Science-fiction - Fantasy - Bit-lit :: Fantasy-
Sauter vers: