Le plaisir de lire
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Abel, Barbara - Derrière la haine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
Coup de coeur
33%
 33% [ 2 ]
Adoré
50%
 50% [ 3 ]
Bien aimé
0%
 0% [ 0 ]
Sans plus
17%
 17% [ 1 ]
Détesté
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
Mylou

avatar

Messages : 1161
Date d'inscription : 30/01/2013
Age : 35
Localisation : En Avignon
Lecture du moment : Mala Vida (Marc Fernandez)

MessageSujet: Abel, Barbara - Derrière la haine   Ven 12 Juil - 17:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Année d’édition: 2013

Editions : Pocket

Nombre de pages: 342 pages

Prix – Amazon:
Format poche - 6,37€

Prix – Fnac:
Format poche - 6,37€ ses


Quatrième de couverture :

D'un coté il y a Tiphaine et Sylvain, de l'autre il y a Laëtitia et David.
Deux couples, voisins et amis, fusionnels et solidaires, partageant le bonheur d'avoir chacun un petit garçon du même âge.
Maxime et Milo grandissent ensemble, comme des jumeaux.
Jusqu'au drame.
Désormais, seule une haie sépare la culpabilité de la vengeance, la paranoïa de la haine...

_________________
SO MANY BOOKS, SO LITTLE TIME
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslivresdemylou.blogspot.com/
Mylou

avatar

Messages : 1161
Date d'inscription : 30/01/2013
Age : 35
Localisation : En Avignon
Lecture du moment : Mala Vida (Marc Fernandez)

MessageSujet: Re: Abel, Barbara - Derrière la haine   Ven 12 Juil - 17:40

Citation :
Je viens de finir ma lecture et je... je... je... j'ai pas de mots. vraiment.

On commence l'histoire après le drame. Tiphaine aperçoit Laëtitia sur le trottoir et veut aller vers elle, lui parler, s'expliquer.
Mais le ton monte rapidement, les mots dépassent (ou pas) les pensées. La main part toute seule, par réflexe, pour évacuer.
David est là, il ramène sa femme à la maison et menace Tiphaine.

Comme des voisins-amis qui se sont toujours soutenus, épaulés, suivi, qui ont passé ensemble les meilleurs moments de leur vie, peuvent-ils en arriver là ? En arriver à une telle violence, aussi bien verbale que physique ?

On l'apprend ensuite. On fait donc un bon en arrière. On fait la connaissance de ces quatre personnes, leur vie d'avant, comment ils se sont rencontrés, comment les couples se sont formés, etc etc.
Les filles sont vraiment devenues comme des soeurs. Vous savez, quand, d'un seul regard, vous savez ce que l'autre veut dire, pense, ou attend de vous...

On suit l'évolution de ces quatre vies qui pourraient n'en faire qu'une. Jusqu'aux grossesses.
Laëtitia est la première à accoucher. Pour Tiphaine, ce sera 3 mois plus tard. Le bonheur pour tout le monde.
Les deux petits garçons grandissent ensemble, ils sont amis, voisins, frères. Ils font tout ensemble. C'est tellement facile quand une simple haie vous sépare. Un double des clés du voisin, on entre quand on veut, on improvise un repas, une sortie, du baby sitting

Et puis, un après midi, c'est le drame. Un drame par négligence. Comme souvent, un drame con, qui aurait pu être évité par trois fois rien.
Et tout vole en éclat.
La vie des parents, évidemment. Le drame de leur vie, comment s'en remettre ?
La vie de l'autre enfant, qui n'a rien vu, qui a du mal à comprendre, qui ne réagit pas comme sa mère le voudrait.
La vie de l'autre couple. Une telle proximité, de tels liens crées, forcement ça ne peut pas laisser indifférent.
Tout le monde est effondré. Ce n'est pas une seule vie qui a été détruite, mais six.

Arrive rapidement les reproches. Les amis ne le sont plus, ils ne se parlent plus, ne se voient plus, ils s'évitent. Et pourtant, ils essaient de remonter la pente, de se pardonner, de renouer.
Mais en vain.
L'une devient paranoïaque et l'autre violente, menaçante.
La vie est l'enfer. Comment continuer à vivre normalement dans une telle ambiance ?

Je dois dire que ce livre m'a complètement hallucinée.
• Déjà, il se lit très vite. Non pas parce qu'il n'est pas très épais, mais bien parce que l'écriture est magique, ça se lit tout seul, les pages sont tournées à vive allure. On le commence, et sans s'en rendre compte, on l'a déjà finit. Barbara Abel a vraiment un don.
• Et puis, l'histoire en elle même, évidemment, c'est le résumé qui m'a donné envie. Un drame qui implique un enfant, ça m'intéresse toujours. C'est horrible, il n'y a pas pire épreuve dans la vie que de perdre un enfant. Ça peut arriver à tout le monde, pour n'importe quelle raison. Et là, le fait qu'autant de personnes gravitent autour, ça a ajouté à l'histoire. Un passage qui m'a vraiment fait pleurer, c'est l'achat du nouveau doudou. C'est pas grand chose au milieu de tout ça, mais ça m'a vraiment retourné le bide.
• Les personnages. Tous sont incroyablement bien travaillés. Les parents comme les enfants, les personnages principaux comme les secondaires, ou ceux que l'on ne croise que pendant 2 ou 3 pages.
• L’évolution de la crise, du conflit, de la violence aussi est menée divinement, on est plongé dans cette abîme avec l'impression d'y être réellement. On est entouré de tous ces gens, on a envie de les aider, de leur parler, les raisonner, les réconcilier...
• La fin... La fin est... elle est... wahou ! Quel cheminement pour en arriver là ?

Voilà. Un véritable coup de coeur. Je le savais dès les premières pages. Je suis sous le charme.
Le seul petit bémol que j'aurais, c'est qu'on sait bien avant le drame quel enfant en sera la victime, c'est dommage. Mais ça n’enlève rien à la qualité de l'histoire.

_________________
SO MANY BOOKS, SO LITTLE TIME
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslivresdemylou.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abel, Barbara - Derrière la haine   Dim 25 Aoû - 9:46

Mon avis :

Le couple Tiphaine et Sylvain et le couple formé par Laetitia et David sont voisins. Mais plus que cela, ils sont amis. Laetitia est tombée enceinte à trois mois d’intervalle de Tiphaine, et elles ont donné naissance à deux petits garçons, Milo et Maxime, qui ont grandi ensemble. Tout le temps fourrés l’un chez l’autre, ils sont comme deux frères et forment tous les six une belle et grande famille. Jusqu’au jour où un accident tragique survient : un des deux petits garçons perd la vie. Dès lors, plus rien ne sera comme avant. Chacune des deux familles va tout d’abord se renfermer dans la peine, puis dans le mutisme, et la colère va refaire surface. Et si tout cela avait pu être évité grâce à l’intervention de l’autre ? Auquel cas, l’autre est responsable de la perte de cet être si cher, de cette horreur… Mais que faire à présent ? Se renfermer dans le deuil ? Pleurer ? Se venger ? Lecteurs, vous allez être embarqués dans un thriller haletant que vous aurez bien du mal à reposer.

Le prologue débute par sur une violente altercation entre Laetitia et Tiphanie. Puis le chapitre 1 nous fait remonter le temps, et l’on va suivre les prémices de l’amitié de nos deux couples. Ils mènent tous les quatre une vie tranquille, bien qu’ils n’aient pas toujours été épargnés par le passé. Ainsi, David a été ballotté de famille d’accueil en famille d’accueil pour finir par avoir des problèmes avec la justice, alors que Laetitia a perdu ses parents bien trop jeune. Quant à Sylvain, il cache un lourd secret à son épouse, qui est horticultrice après avoir été pharmacienne. On voit que les liens de ces protagonistes sont forts, sincères, qu’ils se font une confiance aveugle, jusqu’à ce qu’un drame vienne bouleverser à jamais leur vie…

Ensuite, c’est le deuil. Il faut expliquer à un petit garçon de six ans que son meilleur ami est parti, qu’il ne reviendra pas. Il faut faire le deuil de cet enfant qui ne grandira pas alors que celui des voisins continue de s’épanouir, de courir dans le jardin… de vivre ! Et cette peine semble insurmontable. La mère qui n’a plus d’enfant semble perdre les pédales, mais celle qui a encore le sien tient des propos très étranges elle aussi. Oui, ce drame les a séparés à jamais, mais ne leur a-t-il pas aussi fait perdre la raison ? Qui a raison ? Qui est réellement en danger ? Les voisins sont-ils réellement en train de mettre des plans machiavéliques à notre encontre ? D’autant plus qu’il va y avoir une nouvelle mort dans leur entourage proche...

Le tout est écrit avec fluidité, mais surtout avec une grande dose de suspens. La pression ne retombe jamais. On ne sait plus qui croire, tantôt tentés de prendre un parti, tantôt l’autre. Le lecteur est totalement perdu, ne sait plus que faire. Il est suspendu aux chapitres les uns après les autres, chapitres plutôt courts ailleurs qui ont pour effet de rendre le suspens encore plus insoutenable. « Et si je lisais encore un petit chapitre ? Puis un autre » ne peut-on s’empêcher de penser au fur et à mesure de notre lecture. Et là, la révélation finale arrive. Et je suis restée estomaquée. Je n’aurais jamais pensé que Barbara Abel nous aurait emmenés jusque-là, qu’elle aurait osé ! Jusqu’à la dernière page, j’ai été en proie à un suspense insoutenable.

Derrière la haine, c’est donc du grand thriller ! Un ouvrage à ne pas rater pour les amateurs du genre, mais aussi pour les autres. À ne manquer sous aucun prétexte. Pour ma part, c’est un sans-faute ! Et j’ai désormais très envie de lire d’autres ouvrages de cette auteure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abel, Barbara - Derrière la haine   Dim 25 Aoû - 15:37

Moi qui aime les thrillers, je l'ajoute à ma wish list !
Revenir en haut Aller en bas
Cathow

avatar

Messages : 744
Date d'inscription : 23/06/2013
Age : 42
Localisation : Essonne
Lecture du moment : Traverser l'enfer et croire encore au paradis de Michelle Knight

MessageSujet: Re: Abel, Barbara - Derrière la haine   Lun 26 Aoû - 5:10

Il est dans ma PAL et sera lu après mon challenge binôme!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/cathow_2614243/biblio
kreen78

avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 30/01/2013
Age : 38
Localisation : Près de ma capitale d'amour...
Lecture du moment : Le plus bel endroit du monde est ici

MessageSujet: Re: Abel, Barbara - Derrière la haine   Mar 19 Nov - 18:52

Le résumé sur la quatrième de couverture me promettait une excellente lecture. Une histoire de couples avec des enfants, un drame et tout bascule, ça avait l’air très intéressant et peut-être même palpitant. Car il faut noter que le roman est classé dans la catégorie des thrillers. Alors hop hop hop, je me suis lancée, vorace que j’étais, dans ma lecture.

Comme je l’ai beaucoup lu, on n’arrive pas à le poser, on veut mettre le moins de temps possible pour le lire. On a toujours envie d’en savoir plus, et c’est ce qui m’a poussée à le lire en à peine 2 jours. Mais à la différence des autres, ce n’était pas parce que j’étais happée, parce que j’adorais l’histoire, mais plutôt parce que je voulais que l’auteure me prouve que j’avais tort dans mes réflexions. J’espérais vraiment trouver quelque chose de bluffant pour revoir entièrement mon jugement sur tout ce que je lisais au fur et à mesure. Mais rien n’a été suffisant. J’ai refermé ce livre avec une profonde frustration.

Pourtant, il y a une excellente entrée en matière. J’ai vraiment adhéré aux prémices de cette relation entre voisins, même si j’ai trouvé le tout un peu longuet. Les relations, les sentiments, tout est raconté avec justesse. Là où j’ai commencé à déchanter, c’est quand le drame arrive.

Attention, là je vais spoiler l’histoire. Si vous ne voulez pas savoir ce qui se passe dans ce roman, ne lisez pas la suite.
Le petit Maxime tombe de la fenêtre, et là je me suis dit « non mais c’est pas croyable, il devait vraiment être malade pour ne pas avoir la présence d’esprit d’éviter de faire un truc pareil ». Et puis, réaction de la mère, elle reporte tout sur le dos de son amie voisine qui avait vu, et qui aurait pu faire quelque chose, surtout « s’ils avaient fait le passage dans la haie ». La mère dans cet état-là, ça peut se comprendre. Mais bon, elle a sa part de culpabilité dans cette histoire… Et déjà à ce moment-là une idée de dénouement s’est profilée, mais je l’ai mise de côté.  Puis vient le passage où, après les funérailles (moment que j’ai adoré), les parents viennent s’excuser auprès de leurs amis. Et là, de suite, ça sentait le roussi. A partir de là j’ai trouvé que toute l’intrigue était téléphonée. De suite, je me suis dit : « tu vas voir qu’en fait ils ont ruminé leur vengeance car je n’y crois pas une seule seconde à leur revirement de comportement, même si dans la vraie vie ça serait normal. Selon moi, ils vont tuer Ernest et les parents du petit Milo, car on sait très bien que si les parents d’un enfant meurent, c’est le parrain ou la marraine qui en a la garde. Il fallait donc que le parrain disparaisse aussi. Et pourquoi insister au début sur le passage du baptême, sur une Tiphaine très réticente à devenir marraine et devoir se faire baptiser. » Pour moi, tout est devenu logique en un claquement de doigts. Et tout le long de l’histoire, j’ai espéré me tromper. Quand Ernest est retrouvé mort, je me suis dit « Bingo, tu avais raison ». Et puis, les parents restaient en vie… Les pages défilaient sans qu’il ne leur arrive quoi que ce soit. Alors je me suis dit « Ouf, je me suis trompée, l’auteure a été plus inventive que je ne le croyais. » Et les dernières pages m’ont… tellement déçue… même si le fait que ce soit le Mal qui triomphe soit vraiment un pur régal, le fait que ma première impression soit la bonne est tellement frustrant !

Dans un thriller, je suis toujours tenue en haleine car je ne sais jamais qui a fait telle chose, je n’arrive jamais à comprendre d’emblée le déroulement ni le dénouement de l’histoire. Mais ici, je me suis fait un bout de scénario dans la tête qui s’est avéré exact. Et c’est vraiment énervant.

Ce qui pourrait sauver un peu mon avis serait le passage des funérailles de Maxime que j’ai trouvé très émouvant (ça m’a déchiré le cœur) et la fin diabolique. Mais le reste… C’est longuet par endroit, les mises en situation sont faites parfois de façon mignonnette, assez légères pour que l’on s’identifie très bien à l’un des personnages. Mais je ne trouve pas que cela soit un thriller… Il y a un peu de suspense mais c’est tout. Dans le genre j’ai lu nettement mieux !

Il y a aussi un passage que je ne comprends pas trop dans l’histoire : pourquoi parler de la mort de Stéphane le médecin généraliste ? Pour montrer que Tiphaine est diabolique ? Qu’elle met la pression sur son mari et qu’il se sent obligé de lui obéir et mettre à bien leur plan final ? Sinon, je ne vois pas à quoi cela a servi…

Derrière la haine est un roman qui se lit très bien, très vite, qui nous prend le cœur pour nous le tordre à certains moments, mais il ne faut pas trop chercher le comment du pourquoi, sinon on risque d’être vite déçu ! Comme moi quoi…

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesevasionsdekreen.blogspot.fr/
Mélusine

avatar

Messages : 1742
Date d'inscription : 03/02/2013
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Abel, Barbara - Derrière la haine   Dim 16 Mar - 18:09

Lorsque Tiphaine et Laetitia sont tombées enceinte presque en même temps, leur bonheur a été presque total. Il faut dire que les deux familles sont déjà voisines, très amies, et partagent tout. Alors très vite, elles partagent aussi la joie de voir grandir Milo et Maxime. Pourtant, derrière ce bonheur parfait, tout ne fonctionne pas si bien. Sylvain, le mari de Tiphaine, a quelques secrets, qu’il aimerait bien ne pas voir arriver à l’oreille de son épouse. David, le mari de Laetitia, jette un froid le jour où il refuse d’installer un portail dans la haie qui sépare les deux maisons. Mais dans l’ensemble, l’entente est parfaite. Jusqu’à ce jour terrible où, depuis sa terrasse, Laetitia aperçoit, dans la maison voisine, le petit Maxime se pencher dangereusement à la fenêtre. Elle n’a que le temps de se précipiter pour sonner à la porte, mais le drame est déjà arrivé. Tiphaine et Sylvain sont détruits. Laetitia et David, mortifiés, ne savent comment annoncer à leur petit Milo qu’il ne reverra jamais son meilleur ami. Mais lorsqu’ils veulent aller apporter leur soutien à leurs amis, ceux-ci les rejettent violemment. Tiphaine semble même tenir Laetitia responsable du drame. La fêlure est là. Et commence alors une escalade de culpabilité, de peur et de haine.

Avant toute chose, un immense merci à Anne Sophie qui m’a offert avec ce livre un moment de lecture palpitant dont j’avais bien besoin après pas mal de déceptions. Car malgré quelques facilités attendues, ce roman a su me surprendre et me tenir jusqu’au bout.
La structure est particulièrement efficace. Un prologue nous montre un clash entre Tiphaine et Laetitia, où l’une supplie l’autre de l’écouter, où l’autre menace l’une de porter plainte si elle s’approche encore. Immédiatement, on languit de savoir quels événements ont pu provoquer une telle animosité, surtout que l’on enchaîne immédiatement sur un retour en arrière de six ans, à l’époque où les deux voisines étaient inséparables, savourant le bonheur de vivre leur grossesse en même temps. Un long tiers du roman nous raconte cette vie quotidienne, et malgré les jalons judicieusement posés par-ci par-là, l’histoire du portail par exemple, elle souffre de quelques longueurs dûes essentiellement à l’impatience du lecteur.
Passé le drame, on est très vite pris dans la spirale de la folie des protagonistes. Laetitia perd-elle la tête en pensant son fils en danger avec son amie? Tiphaine veut-elle réellement du mal à Milo, comme elle le croit? Je n’ai pas cessé de me demander ce que manigançait réellement la mère endeuillée, pour trois pages plus loin me dire que c’était en fait Laetitia qui se laissait submerger par la peur. Bref: ça a marché, je n’ai pas vu venir la chute une seule seconde et celle-ci non seulement m’a prise de plein fouet mais en plus m’a laissée sur une impression amère du crime parfait. Chapeau!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mabouquinerie.canalblog.com
Cathow

avatar

Messages : 744
Date d'inscription : 23/06/2013
Age : 42
Localisation : Essonne
Lecture du moment : Traverser l'enfer et croire encore au paradis de Michelle Knight

MessageSujet: Re: Abel, Barbara - Derrière la haine   Lun 17 Mar - 6:09

Il y a la suite "Après la fin" qui est sorti, il est dans ma PAL d'ailleurs lol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/cathow_2614243/biblio
mademoiselle-litterature

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 23
Localisation : Belgique
Lecture du moment : Derrière la haine de Barbara Abel

MessageSujet: Re: Abel, Barbara - Derrière la haine   Mar 27 Mai - 10:50

D’un côté nous avons Thiphaine et Sylvain, de l’autre Laetitia et David.
Ils sont voisins mais aussi, et surtout, de grands amis, au point que Tiphaine et Laetitia tombent enceinte à trois mois d’intervalle et donnent chacune naissance à un petit garçon : Maxime et Milo.
Ces derniers grandissent ensemble et deviennent très fusionnels, se considérant comme des frères l’un pour l’autre.
Malheureusement, un drame survient de manière brutale : un des deux petits garçons perd la vie. Désormais, les deux couples se côtoient sans le vouloir… Seule une haie les sépare.
La culpabilité, la vengeance, la haine et la paranoïa vont faire partie de leur quotidien.

C’est suite à la critique du blog à la découverte des livres que j’ai décidé d’acquérir ce thriller. J’ai tout de suite été embarquée dans ce roman écrit avec finesse par Barbara Abel. Elle a su combiner à la perfection drame psychologique et thriller.

Le premier chapitre commence sur les chapeaux de roue. On assiste à une altercation violente entre Tiphaine et Laetitia sans en comprendre les tenants et les aboutissants… C’est, en quelque sorte, un avant-goût de ce que l’on va découvrir dans la suite du roman qui décortique le passé (sept ans plus tôt) pour mieux comprendre le présent. On y sent de la haine et de la paranoïa entre les deux femmes. De quoi nous donner envie, en tant que lecteur, de connaître le pourquoi du comment.

Les deux couples ont chacun un passé tourmenté qu’ils essayent d’oublier ou de cacher à leur entourage. Laetitia a perdu ses parents à quelques jours d’intervalle suite à un accident de voiture. C’est une femme fragile et perdue. David n’a jamais vraiment connu sa famille car il est passé de foyers d’accueil en foyers d’accueil, est tombé dans la délinquance et dans la drogue et a séjourné en prison. Sylvain, quant à lui, cache à un lourd secret à son épouse Tiphaine, horticultrice et pharmacienne de métier, qui pourrait irrémédiablement détruire son couple… Ces deux couples ont donc tissé des liens forts et fusionnels entre eux.

Le drame va, bien sûr, définitivement changer les relations que ces voisins entretiennent entre eux. D’un côté, nous avons une vie familiale brisée, une vie qui ne connaîtra sûrement plus jamais les joies d’être parents…
De l’autre côté, à quelques mètres, nous retrouvons une famille constamment rongée par la culpabilité de vivre normalement, d’avoir à leurs côtés leur fils qui est en bonne santé et grandit. Une famille qui va sombrer dans la paranoïa… Désormais, cette famille voit le danger partout !

J’ai vraiment dévoré ce thriller jusqu’à la dernière page, n’en pouvant plus du suspens que Barbara Abel a su installer avec dextérité dans ce roman. J’ai beaucoup aimé sa façon d’écrire, une écriture qui nous permet de comprendre le ressenti de chaque personnage, une écriture psychologique… Elle arrive à faire hésiter le lecteur sur les véritables intentions des voisins. Qui croire ? Est-ce vraiment lui qui a fait ça ? Quel parti prendre ?
Enfin, on retrouve une fin véritablement inattendue digne d’un grand écrivain de thriller !

Un gros coup de coeur  :coupdecoeur:  pour ma part! Et je suis impatiente de lire la suite "Après la fin"…

Extrait:
"Et la vie repris son cours, contrainte et forcée. […] se levaient par habitude, se nourrissaient par distraction, restaient en vie par hasard. Le temps s'était désagrégé en une sorte de labyrinthe informe qui ne menait nulle part. Dès lors, à quoi bon avancer? Leur vie, désormais confinée dans un no man's land contrefait, s'apparentait à présent à une réalité falsifiée qui de toute façon ne valaient pas mieux ni moins qu'une autre. Ca ou rien, quelle différence? Sur l'échelle de la souffrance psychologique, il est un palier où la douleur atteint de tels sommets qu'il semble utopique de chercher à la surpasser." (p. 164)


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  mademoiselle-litterature [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mademoiselle-litterature.blogspot.com
Olnapac
Admin
avatar

Messages : 3017
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Abel, Barbara - Derrière la haine   Lun 2 Fév - 13:50

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge binôme sur le forum au fil des pages.
Ce livre était dans ma PAL depuis l'année dernière, acheté car j'en avais entendu beaucoup de bien et lors de la foire du livre de Bruxelles où j'ai eu l'occasion de rencontrer Barbara Abel.
Tout d'abord, c'est un livre que j'ai dévoré, non pas parce que j'ai adoré ma lecture mais plutôt par curiosité, pour savoir le mot de la fin. Je suis un peu déçu, le début est un peu long à mon goût, certes on y apprend beaucoup sur les deux familles mais j'ai eu l'impression d'être dans des montagnes Russes. Un moment le récit prend son élan pour ensuite redescendre et nous laisser un petit arrière goût de trop peu. Ce sont surtout ces moments calme que je regrette un peu, même si au fond l'auteure a su me maintenir en haleine jusqu'au bout.
Quand deux jeunes couples habitent des maisons côte à côte et qu'une amitié forte et sincère se crée et qu'en suite leurs enfants naissent à quelques mois d'intervalle on est loin de se douter que quelque chose de tragique puisse arriver. C'est dans ces moments noirs que l'amitié en prend un coup et que tout bascule.
Le principal que j'ai retenu est qu'il ne faut surtout pas faire confiance en ses voisins (lol). Non mais franchement, Barbara Abel a une imagination débordante mais quand on y réfléchit bien, ce qui se passe dans ce livre pourrait très bien se passer dans la vie réelle... malheureusement !
C'est un très bon roman, les personnages sont bien construit, les émotions se font ressentir, le suspens est bien présent car pour tout vous dire je ne pensais pas que la fin allait se passer comme elle se passe. La plume de l'auteure malgré les petits moments de stagnations est fluide.
C'est un roman que je qualifierais d'intrigant, de poignant et de surprenant.
Évidemment je lirais la suite : Après la fin. D'autant que Barbara Abel vient encore une fois cette année à la foire du livre de Bruxelles!

_________________
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Abel, Barbara - Derrière la haine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Abel, Barbara - Derrière la haine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Policier - Thriller - Horreur :: Thriller-
Sauter vers: