Au fil des pages
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Le plaisir de lire et de partager
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Pokémon 25 ans : où acheter le coffret ...
Voir le deal

 

 King, Stephen - Salem

Aller en bas 

Votre avis
Coup de coeur
King, Stephen - Salem  Vote_lcap0%King, Stephen - Salem  Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Adoré
King, Stephen - Salem  Vote_lcap0%King, Stephen - Salem  Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Bien aimé
King, Stephen - Salem  Vote_lcap50%King, Stephen - Salem  Vote_rcap
 50% [ 1 ]
Sans plus
King, Stephen - Salem  Vote_lcap50%King, Stephen - Salem  Vote_rcap
 50% [ 1 ]
Détesté
King, Stephen - Salem  Vote_lcap0%King, Stephen - Salem  Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


King, Stephen - Salem  Empty
MessageSujet: King, Stephen - Salem    King, Stephen - Salem  Icon_minitimeMar 26 Mar - 12:50

King, Stephen - Salem  Salem-1531-250-400

Poche: 827 pages
Editeur : Le Livre de Poche (25 février 2009)
Collection : Fantastique

Prix : 8.17 € Fnac et Amazon

Quatrième de couverture :

Le Maine, 1970. Ben Mears revient à Salem et s'installe à Marsten House, inhabitée depuis la mort tragique de ses propriétaires, vingt-cinq ans auparavant. Mais, très vite, il doit se rendre à l'évidence : il se passe des choses étranges dans cette petite bourgade. Un chien est immolé, un enfant disparaît, et l'horreur s'infiltre, se répand, aussi inéluctable que la nuit qui descend sur Salem. En bonus: deux nouvelles inédites sur le village de Salem, de nombreuses scènes coupées que Stephen King souhaitait faire découvrir à son public.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


King, Stephen - Salem  Empty
MessageSujet: Re: King, Stephen - Salem    King, Stephen - Salem  Icon_minitimeMar 26 Mar - 19:51



Je continue tranquillement mon Challenge Stephen King initié par Grazou sur son blog The Coffee Book.
Je n'avais jamais lu Salem, il s'agissait donc d'une découverte.

Ben Mears revient à Salem pour se ressourcer après le décès de sa femme.Il rencontre Susan avec qui le courant passera de suite.La présentation des multiples habitants de la ville m'a fait penser à Dôme, on est un peu noyé sous la masse et on ne sait pas lesquels auront leur importance.
On a aussi droit à une description minutieuse de Salem que j'ai trouvé longuette, la difficulté étant de visualiser toutes les rues dont nous parle l'auteur.Seule Marsten House a retenu mon attention.Maison qui est presqu'un personnage à part entière, tellement elle est omniprésente dans l'esprit des habitants et en particulier celui de Ben qui la décrit comme "une idole maléfique"dominant la ville.

Le début est assez lent jusqu'à ce que l'intrigue décolle avec un chien qui finit empalé sur un portail.C'est le signal d'une longue liste de disparitions et morts en tous genres.
J'ai aimé la mise en place progressive de l'atmosphère inquiétante qui tombe sur la ville renforcée par l'apparition des nouveaux propriétaires de Marsten House.

Les vampires sont repoussants ici, et reviennent réellement d'Outre tombe pour satisfaire leurs appétits.

Le personnage de Ben est intéressant , ayant lui même un vieux passif avec Marsten House, il évoluera au fil du récit, remisant sa raison au placard et devant réfléchir sur ce qui s'est passé dans la maison quand il était enfant.
Mark est celui qui m'a le plus plu.Garçon d'onze ans qui a oublié d'être bête, courageux il partira de lui-même à la chasse aux vampires, la scène ou il s'inspire d'Houdini pour se libérer m'a réjouie.
Enfin le duo formé par le glacial Straker et l'insaisissable Barlow est inquiétant au possible.

Avec de tels ingrédients, la sauce aurait dû fonctionner, mais même si je reconnais au roman de nombreuses qualités, il m'a manqué le principal: les émotions fortes.
J'imagine que si j'avais lu cet ouvrage à sa sortie en 1975 j'aurais probablement adhéré, mais là, du coup, j'ai trouvé que ça avait vieilli, je n'ai pas été complètement embarquée.

Pourtant la plume de l'auteur est efficace, sa faculté à nous mettre en condition et laisser le suspense monter n'est plus à démontrer.
J'ai adoré le court chapitre tel un lever de rideau au théâtre quand l'heure des vampires a sonné.
La chasse à la créature en chef m'a captivée, mais je suis restée sur ma faim la concernant, et l'ultime confrontation m'a plutôt déçue.

J'ai passé un bon moment de lecture mais certainement pas le meilleur avec Mr King
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


King, Stephen - Salem  Empty
MessageSujet: Re: King, Stephen - Salem    King, Stephen - Salem  Icon_minitimeVen 29 Mar - 18:54

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


King, Stephen - Salem  Empty
MessageSujet: Re: King, Stephen - Salem    King, Stephen - Salem  Icon_minitimeVen 29 Mar - 19:03

Spoiler:
 
On va voir ça Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine

Mélusine

Messages : 2284
Date d'inscription : 03/02/2013
Localisation : Grenoble

King, Stephen - Salem  Empty
MessageSujet: Re: King, Stephen - Salem    King, Stephen - Salem  Icon_minitimeJeu 28 Fév - 15:21

J’étais pleine d’espoir pour ce mythique roman sur le vampirisme. J’ai eu du mal à entrer dedans: que de longueurs avant d’arriver au sujet! De longues descriptions de la vie de Salem, de longues présentations des personnages et de leur passé… Bref, je n’en pouvais plus d’attendre que ça commence. Et c’est à peu près vers le milieu du livre que les choses sérieuses se mettent en place. Malheureusement, je n’ai pas été convaincue par la version du vampire proposée par Stephen King. Certes, ses victimes se relèvent de leur tombe, se vident de leur sang et errent la nuit dans Salem, et le vampirisme se répand comme une épidémie. Mais globalement, Stephen King mise plus sur la présentation brute d’un monstre sans détour ni suspens que sur la réelle terreur psychologique et la tension nerveuse. Avec tout ce qu’on a vu sur nos écrans comme monstres et cadavres ambulants, il faut avouer que ces zombies semblent bien trop vite en carton pâte et on attend qu’ils fassent un peu plus d’efforts pour nous terrifier, sans qu’ils s’en donnent vraiment la peine. Quelques scènes pourtant ont ravi mon désir de frisson, telles celle où Matt entend pendant la nuit le garçon qu’il héberge inviter quelqu’un à entrer, où celles de l’exploration de la maison hantée et des pièges qu’elle renferme: on replonge dans un fantastique sombre, qui réveille notre terreur du monstre caché sous le lit ou des légendes urbaines, et là, ça fonctionne. Mais ce que j’ai trouvé le plus intéressant, c’est le rôle de la religion: ici, ce n’est pas le crucifix qui compte, mais la foi que l’on y met, et le prêtre lui-même peut être maudit du moment où il doute du Seigneur qui met sur sa route une telle créature. C’est ce qui sauve le roman de flirter de trop près avec le nanar…

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://mabouquinerie.canalblog.com
Contenu sponsorisé




King, Stephen - Salem  Empty
MessageSujet: Re: King, Stephen - Salem    King, Stephen - Salem  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
King, Stephen - Salem
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Science-fiction - Fantasy - Bit-lit :: Fantastique-
Sauter vers: