Au fil des pages
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Le plaisir de lire et de partager
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Giebel, Karine - Purgatoire des innocents

Aller en bas 
4 participants

Votre avis
Coup de coeur
Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Vote_lcap0%Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Adoré
Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Vote_lcap33%Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Vote_rcap
 33% [ 1 ]
Bien aimé
Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Vote_lcap67%Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Vote_rcap
 67% [ 2 ]
Sans plus
Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Vote_lcap0%Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Détesté
Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Vote_lcap0%Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Cordelia
Admin
Cordelia

Messages : 9319
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 48
Localisation : Liège

Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Empty
MessageSujet: Giebel, Karine - Purgatoire des innocents   Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Icon_minitimeMar 8 Oct - 15:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Année d’éditions: 2013
Editions : Fleuve noir
Nombres de pages: 592

Prix – Amazon: 19,00 €
Grand format

Quatrième de couverture :
Raphaël a passé des années en prison pour vols à main armée puis pour récidive. Pendant son absence, sa mère est morte de chagrin tandis que son jeune frère William
prenait le même chemin que lui. Raphaël, à sa libération, entraîne celui-ci dans leur premier braquage en commun, une bijouterie de la place Vendôme, avec la complicité
d’un jeune couple. L’affaire tourne mal, un policier et une passante sont tués, et William est grièvement blessé. Leur cavale devient pour Raphaël une véritable course
contre la montre : il faut sauver son frère. Les quatre fuyards atterrissent à quelques heures de Paris, et trouvent le numéro d’une vétérinaire, Sandra, qu’ils prennent en
otage chez elle, dans sa ferme isolée, et forcent à soigner William. Sa vie contre celle du braqueur. C’est dans cet état d’esprit que Sandra doit opérer dans son salon, sans
trembler, elle qui n’est pas chirurgienne. Mais les jours passent et William n’est toujours pas en état de reprendre la route. Et lorsque le mari de Sandra prévient sa femme
de son retour, tous attendent. Les uns de le prendre également en otage et Sandra d’être sauvée… ou peut-être autre chose… Car ce que Raphaël ignore, c’est qu’ils sont
dans la demeure du diable. Ce que Raphaël ne sait pas, c’est qu’ils sont dans la maison d’un psychopathe de la pire espèce, qui vient de ramener, à l’arrière de son camion,
deux adolescentes enlevées à la sortie de leur collège. De prédateurs, ils vont devenir des proies à la merci d’un monstre sans pitié…

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://aufildespagesdenath.blogspot.be
Invité
Invité
avatar


Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Empty
MessageSujet: Re: Giebel, Karine - Purgatoire des innocents   Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Icon_minitimeMar 5 Nov - 14:10

Je dois avouer que cette première expérience avec cet auteur est assez bien réussie.

Dès les premières pages, j’ai été happée par l’histoire. Les pages se sont tournées très rapidement. On commence et on ne peut plus s’arrêter. La question « Mais qu’est-ce qui va arriver après ? » est présente. On ne décroche plus. La tension et le suspense arrivent à petites doses pour parvenir à un summum intenable.

J’ai beaucoup aimé le style d’écrire de l’auteur. Il est posé et sans élément superflu. C’est clair et efficace et donc, accessible à tout public.

On peut dire qu’on ne ressort pas indemne de ce roman car l’histoire et les personnages sont dérangeants au possible. L’auteur s’amuse à jouer avec nos nerfs.

Je ne dirai pas un seul mot par rapport à l'intrigue. Mais cette dernière est très bien ficelée et tient la route.

On découvre au fil des pages, les facettes les plus sombres de la nature humaine. Les personnages sont très bien développés avec pour chacun, un caractère très fort. On apprend à les connaître tout doucement. L'auteur arrive à pousser à bout les personnages.

Un point que j'ai beaucoup apprécié est que l'auteur met en opposition deux catégories de criminels. Au début de l'histoire, on commence à avoir une certaine opinion et au fil des des pages cette opinion s'inverse. Au final, on arrive à avoir de la pitié pour certains criminels.

Ensuite, un élément très important pour moi est que la grande partie de l'histoire se déroule dans un lieu bien précis. L'effet de "huis-clos" nous donne l'impression de faire partie de l'histoire, d'être au cœur de l'action.

Pour la suite, j'aimerais découvrir un roman un peu plus soft de cet auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Kynicky

Kynicky

Messages : 2768
Date d'inscription : 31/03/2014
Age : 55
Localisation : 54 Meurthe et Moselle
Lecture du moment : "Travail soigné" de P Lemaitre

Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Empty
MessageSujet: Re: Giebel, Karine - Purgatoire des innocents   Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Icon_minitimeJeu 3 Avr - 20:21

Je l'ai lu il y a quelque temps :

Mon avis
Un très très gros coup de coeur avec cette quatrième lecture de Karine Giebel. J'avais déjà été emballée avec "les morsures de l'ombre", "Chiens de sang", "Jusqu'à ce que la mort nous unisse" mais là, c'est le summum.
600 pages en huit clos et pas un instant je n'ai trouvé ce livre trop long ou me suis ennuyée.
Quelle imagination débordante Karine Giebel. Jusqu'à l'épilogue, il y a des rebondissements!!!!
Le roman commence "gentiment" avec Raphaël son frère blessé et un couple de complices, qui viennent de braquer une bijouterie. Braquage qui se terminera dans le sang. Les braqueurs, en cavale, vont trouver refuge chez Sandra, vétérinaire qu'ils obligeront à soigner Will, blessé par balle.
Mais c'est sans compter sur l'imagination de l'auteur qui va nous décrire l'horreur sur les 500 autres pages.
Sans vous raconter l'histoire, sachez qu'au fur et à mesure des pages, Raphaël, qui au début du roman, nous apparaît comme quelqu'un de "dur", d'horrible individu qu'il faut vite enfermer, va après une centaine de pages apparaître comme le moins "pire" des héros de ce roman.
A vous dire que je l'ai même pris en pitié et souhaité qu'il s'en sorte sain et sauf!!!
J'ai eu bien du mal à me sortir moralement de cette lecture...et j'ai eu bien du mal à choisir ma lecture suivante.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://kynicky.blogspot.fr/?m=0
kreen78

kreen78

Messages : 2597
Date d'inscription : 30/01/2013
Age : 43
Localisation : Près de ma capitale d'amour...
Lecture du moment : Livre mystère de Cordelia

Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Empty
MessageSujet: Re: Giebel, Karine - Purgatoire des innocents   Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Icon_minitimeMar 15 Mar - 17:07

Ce livre est mon premier de l'auteure. Je l'ai lu dans des conditions particulières. On me l'a offert comme livre mystère. Pour ceux qui ne connaissent pas ce principe, c'est offrir à quelqu'un de défini un livre recouvert qui cachera tout l'extérieur du livre et les pages intérieures comme le titre, les remerciements... Pour qu'à la fin, il ne reste plus que le texte en lui-même à la découverte du lecteur.

Le fait d'avoir découvert l'histoire au fur et à mesure, sans rien savoir de l'auteur, du genre, et du résumé, c'est très déstabilisant. Et lorsque l'on entre dans pareil huis clos, cela devient une lecture éprouvante, étouffante.

J'admets que Karine Giebel a une écriture très prenante, propre à elle. J'ai remarqué une différence avec l'écriture masculine dans les thrillers que j'ai pu lire. C'est ce qui me donne envie de lire un autre roman de cette auteure. Car j'avoue que le fond de Purgatoire des innocents m'aurait fait plutôt un effet repoussant s'il n'avait pas été aussi bien écrit.

Quatre malfrats font leur meilleur casse. Mais celui-ci se déroule mal et plusieurs personnes sont blessées. Dont William, le jeune frère, qui est blessé mais ne peut pas être soigné à l'hôpital. Situation d'urgence, l'équipe se réfugie chez une vétérinaire, Sandra.

En parallèle, nous découvrons un homme qui cherche à enlever une adolescente pour l'ajouter à son tableau de chasse. Dur de comprendre le lien avec le reste... Mais au bout d'un tiers du bouquin, cela se décante. Et c'est ce que je reproche à ce roman. Le premier tiers est lourd, redondant, et on se demande où l'auteure veut en venir. Puis survient LE fait. Et la tournure que prennent les choses redonnent un souffle à la lecture et donne envie de prolonger alors qu'on hésitait à abandonner.

Mais le problème, c'est que j'ai eu l'impression d'agoniser pendant près de 500 pages. Car ce livre de 640 pages regorge d'éléments qui peuvent facilement donner la nausée. Et c'est le sentiment que j'ai eu en voulant lire 100 pages en une seule journée. J'ai vu défiler sadisme, carnage, viol, sévices, et l'on terminera même par du cannibalisme. C'est assez éprouvant (encore plus quand on ne sait rien à l'avance, comme ce fut mon cas). Et bien que j'ai apprécié la trame de l'histoire, bien ingénieuse ma foi, je n'ai pas pu comprendre pourquoi tant de scènes aussi poussives, au-delà des limites que l'on se fixerait en lecture. C'est du gore, du pur, et je ne savais pas que Karine Giebel écrivait ce style-là.

Alors, je ne suis pas une sainte non plus, j'ai déjà lu des livres de ce style, mais pourquoi l'étendre sur 600 pages ? On se sent enfermé dans ce huit-clos à étouffer, à agoniser avec les séquestrés. C'est très dur à apprécier. 300 pages en totalité m'aurait amplement convenu.

Je critique ce point-là, mais j'ai tout de même (en faisant abstraction de tout ça) beaucoup aimé cette lecture, ça aurait même pu frôler le coup de cœur. Car sur les 30 dernières pages, je me suis étonnée lorsque j'ai senti les larmes couler sur mes joues. J'étais tellement prise par ce final que je n'ai pas vu l'émotion arriver. Et cela m'a bien fait réfléchir sur le contenu global de l'opus.

En bref, ne pas commencer les œuvres de Karine Giebel avec ce livre, elle en a sûrement écrit de moins horribles, et je suis moi-même certaine que je vais savourer d'autres de ces romans !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://lesevasionsdekreen.blogspot.fr/
Mélusine

Mélusine

Messages : 2284
Date d'inscription : 03/02/2013
Localisation : Grenoble

Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Empty
MessageSujet: Re: Giebel, Karine - Purgatoire des innocents   Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Icon_minitimeJeu 28 Fév - 15:06

J’ai ouvert ce livre sans vraiment savoir à quoi m’attendre, découvrant l’auteure et n’étant pas une grand habituée des polars. J’en ressors avec le souvenir d’une lecture très éprouvante, et l’impression d’un très bon livre qui pourtant ne m’a pas plus emballée que ça. Je m’explique. L’intrigue est d’une grande ingéniosité. Dès le départ, on nous plonge chez les méchants: un groupe de braqueurs, durs, de vraies crapules sans états d’âme autres qu’un sens du devoir familial assez exacerbé qui sera l’un des fils rouges du roman. Le groupe n’a d’ailleurs rien de vraiment soudé puisqu’on les devine prêts à se larguer les uns les autres: une véritable cocotte minute qui menace d’exploser lorsque Will est blessé et qu’ils doivent adapter leurs plans pour le sauver. Difficile alors d’imaginer que parmi la centaine de maisons qu’ils pouvaient investir, ils allaient choisir la seule qui soit habitée par la pire ordure qui existe et qui, en plus, peut les faire pleurer comme des fillettes. Au point que les quatre méchants se voient investis du rôle de gentils, de héros, de garants de la morale et des valeurs, tant on a basculé dans un monde qui même pour eux est surréaliste.
A maison de monstre donc, intrigue de monstre. Karine Giebel n’a pas peur d’aller loin, très loin dans l’horreur, dans le glauque, dans l’insoutenable, en abordant les sujets les plus dérangeants, et il faut au moins ça pour que les braqueurs nous soient à ce point sympathiques. Et c’est là que ça a commencé à me gêner, parce que finalement, ça n’en finit plus. Le livre est long, et j’ai parfois eu l’impression d’une surenchère d’horreur sans autre but que de tester jusqu’où les personnages pourront aller et surtout jusqu’où le lecteur va les suivre. Vous me direz, c’est le concept, mais moi, la simple démonstration que oui, ce monstre sera un monstre même quand vous penserez qu’on ne peut pas faire durer plus longtemps, j’ai trouvé ça un peu linéaire et lassant. J’ai été beaucoup plus intéressée à découvrir le passé des deux frères unis dans le crime, ou celui de Sandra, la vétérinaire qui partage la vie du monstre, ou encore dans le plan élaboré peu à peu par Raphaël pour essayer de sauver un maximum des victimes. Là se dévoile un vrai talent pour les personnages complexes, qui redéfinissent les frontières du bien et du mal, de l’innocence et de la culpabilité. Certains salueront ce saisissant huis-clos de six cents pages, moi j’ai trouvé que l'intrigue trop linéaire desservait un peu l’intérêt et la tension.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://mabouquinerie.canalblog.com
Contenu sponsorisé




Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Empty
MessageSujet: Re: Giebel, Karine - Purgatoire des innocents   Giebel, Karine - Purgatoire des innocents Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Giebel, Karine - Purgatoire des innocents
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au fil des pages :: La bibliothèque :: Policier - Thriller - Horreur :: Policier-
Sauter vers: